Escapade en territoire flamand

Une fois encore, je vais vous raconter une de mes escapades en dehors de la métropole lilloise. Si Lille, et plus globalement sa métropole, offre une très large palette d’expositions et autres événements culturels, j’aime aussi partir à la découverte de nouveaux endroits, de nouveaux paysages. C’est  encore vers la Flandres que mon regard s’est tourné et plus précisément, vers le musée de la charmante commune de Cassel.

Et comment fait-on quand on veut s’aventurer en dehors de la Métropole de Lille mais qu’on n’a pas de voiture ? On prend le train ? Bof, super contraignant, covoiture-art, c’est bien bien pratique !

DSC03644p

Troisième voyage avec covoiture-art et j’en suis toujours aussi satisfaite. Il est compliqué de se rendre dans des villes comme Cassel sans véhicule personnel (il n’y a pas de gare), il y a bien des bus qui feraient la liaison Lille-Cassel en été (à ce qu’on m’a dit) mais franchement, je préfère l’option du covoiturage qui est plus confortable, plus convivial et ne coûte pas plus cher. Le trajet passe vite en discutant ; l’autoroute cède vite la place aux villages flamands et j’en profite pour me familiariser avec une partie de la région que je ne connais pas encore très bien. (Je compte bien y remédier !)

La route de petits pavés qui mène à Cassel grimpe, grimpe, grimpe (Eh oui, qui dit belle vue, dit montée) et finalement, on arrive sur une très jolie place, centre du village, qui conserve tout son charme. C’est sur cette place qu’est situé le Musée des Flandres de Cassel. Installé dans l’hôtel de la Noble-Cour, le musée possède une collection permanente et deux salles dédiées aux expositions temporaires. L’exposition actuelle « Cartographie ou le miroir du monde » court jusqu’au 12 juin. Je ne m’attarderai pas trop sur l’exposition temporaire mais plutôt sur le musée en lui-même et donc, sa collection permanente.

 


Pourquoi ne pas m’attarder sur l’exposition temporaire ? Tout simplement parce que je l’ai faite assez rapidement, ce n’était pas le but de ma visite et je ne lui rendrai pas franchement justice. Je ne suis pas une grande fan de géographie (irais-je jusqu’à dire que j’ai toujours détesté la géo…?), et une expo sur la cartographie (que je place dans la catégorie géographie) ne me fait pas trop rêver (c’est paradoxal, moi qui aime tant voyager). J’étais néanmoins curieuse de voir si je m’en faisais une fausse image et si ça réussirait à m’intéresser. Verdict ? Presque, pas mal ! Les éléments exposés sont divers : tableaux, cartes, tout premiers atlas, mobilier… il y a de la matière et je trouve la scénographie pas mal. L’expo raconte principalement l’histoire de l’évolution des cartes, des globes et la création des Atlas. Malgré tout, je n’ai pas franchement accroché, ça n’enlève en rien la qualité du travail effectué, c’est juste que ce n’est pas un sujet qui me passionne.


Passons donc à ce qui me passionne vraiment : l’histoire, le patrimoine, l’art, le folklore… Ce sont tous ces aspects qui sont abordés à travers les 4 thèmes de la collection permanente:
-Soumission et colère (Châtellenie, guerres et conquêtes jusqu’à la Première Guerre mondiale);
-Entre ciel et terre (paysages flamands dans la peinture et aspect religieux);
-Mesure et démesure (cabinets de curiosité, nourriture et fêtes populaires);
-Ostentation & dérision (genre satirique et carnaval).
Bref, à travers ces thèmes c’est vraiment toute la culture flamande qui est abordée, le musée ne se cantonne pas à l’histoire du territoire ou à l’art flamand, et c’est cette diversité qui m’a plu.
En plus des cartels qui situent le contexte historique et donnent des explications sur les objets exposés, on trouve des panneaux racontant l’évolution de l’hôtel de Noble-Cour: de la période médiévale à la création du musée.

La première salle est vraiment surprenante puisqu’on la croit presque vide au début, en réalité, il faut ouvrir les panneaux de bois aux murs pour découvrir les objets exposés. Je ne vais pas vous décrire la visite salle par salle mais celle-ci m’a vraiment déstabilisée, c’est la première fois que je vois ça. D’habitude il est défendu de toucher aux boiseries d’un musée, du coup j’ai trouvé ça très sympa.

L’extérieur que vous pouvez visiter à la fin (ou au début, à vous de voir) offre un beau panorama sur la campagne alentour. Le jardin en lui-même est pensé comme « une continuité du parcours du musée », il présente une collection d’espèces végétales des monts et des plaines de Flandres. Il est très beau actuellement, avec toutes ses tulipes colorées.


Il y a plusieurs points positifs que je souhaite souligner pour ce musée. Tout d’abord, chaque panneau explicatif est traduit en anglais et en néerlandais, c’est toujours appréciable pour les visiteurs étrangers. Ensuite, les enfants n’ont pas été oubliés puisque des fiches spéciales ont été créées pour eux ainsi qu’un coin lecture et jeux qui est bien sympa (en tout cas il en a l’air…). Et enfin, grand bravo pour le travail réalisé à destination des malvoyants, ça se fait de plus en plus mais je ne vois pas ça partout. Ici, des tableaux ont été reproduits en relief avec des explications en braille à côté.

Finalement je ne lui trouve qu’un seul point faible, c’est que comme il s’agit d’un petit musée, une fois suffit pour faire le tour et seul l’attrait d’une exposition temporaire séduisante m’incitera à pousser de nouveau les portes de ce musée.


Si vous décidez de visiter le musée, prenez une journée ou au moins une après-midi pour  voir aussi un ou deux jardin(s) ou le moulin (quoiqu’en ce moment il soit apparemment en restauration).
N’hésitez pas à vous promener dans les rues de Cassel, certains endroits ne manquent pas de charme!
Si vous voulez créer votre petit parcours, jetez un coup d’œil ici


Anecdote: pour ceux qui ont vu la série Versailles (de canal +), le nom Cassel vous dira quelque chose, le duc de Cassel étant l’un des protagonistes de la première saison.
(Dans le musée vous retrouverez 2 tableaux qui évoquent la bataille de Cassel sous Louis XIV)

Une réflexion au sujet de « Escapade en territoire flamand »

  • 28 avril 2016 à 19 h 25 min
    Permalink

    Tu m’emmèneras hein dis ??? L’hôtel de Noble Cour, ça sonne tellement bien… Non mais ça a l’air vraiment sympa et j’aimerais bien voir les jardins aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire