Le Joyau de Lille et ses people(s)

Mystérieuse, un peu en retrait, la citadelle de Lille n’est pas toujours ouverte au public et pour cause: la base militaire est toujours en activité! Néanmoins, au printemps et en été, vous pouvez pénétrer au cœur de cette place forte militaire grâce aux visites guidées organisées par l’office de tourisme de Lille. Pour ma part, je l’avais visitée lors des journées du patrimoine. Retour sur la découverte de ce joyau et les grands noms liés à son histoire, noms qui devraient vous être familiers… 

lille_citadelle_banniere

Un peu d’histoire…

La citadelle est construite sur demande de Louis XIV qui venait tout juste de conquérir les territoires du Nord, alors propriétés espagnoles (soi-disant au nom de sa femme espagnole, mais ça c’est juste l’excuse qu’il a trouvée à l’époque pour agrandir son territoire). Le roi Soleil a donc besoin de défendre sa nouvelle frontière (encore une fois: discours officiel), il se tourne alors vers son nouvel ingénieur favori: Sébastien Le Preste de Vauban

Une autre raison, un peu moins officielle, pour la construction de la citadelle est le besoin de maîtriser et de surveiller une population tout juste conquise. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison qu’elle est construite un peu à l’écart de la ville (possibilité de repli). 

Vauban propose un plan en étoile afin qu’il n’y ait pas d’angles morts pour défendre ce bastion. La citadelle est également entourée de fossés remplis d’eau et de pieux afin d’empêcher les bateaux de naviguer. Les travaux débutent en 1667 et sont presque terminés quand, trois ans plus tard, la première garnison prend possession des lieux: un chantier record!  

Comme il est expliqué dans « Laissez vous conter la citadelle et son parc« :

Forte d’une garnison d’un millier d’hommes, la citadelle se révèle une véritable ville, avec sa place et ses rues. C’est là le sens même du mot « citadelle » (de cittadella, « petite cité» en italien).

Effectivement, en plus des logements et autres bâtiments militaires, on y trouve une chapelle, des magasins, un barbier, un boulangerie et un moulin. Bref, de quoi tenir un siège (pendant un temps du moins)

Vauban n’a que 34 ans quand il conçoit les plans de cet instrument défensif, c’est alors son premier grand ouvrage fortifié. S’il va concevoir de nombreuses autres citadelles, il qualifiera celle de Lille de « reine des citadelles ». 


Les people(s)

Si, vous en conviendrez, Louis XIV (qui se déplace tout de même 6 fois à Lille entre 1670 et 1680) et Vauban sont déjà pas mal niveau people, il y a un autre personnage très célèbre qui marque, pour un temps, l’histoire de ce lieu. Rendu célèbre par la plume de Dumas et les nombreuses adaptations cinématographiques qui ont suivi il s’agit de … D’Artagnan! (Et plus exactement: Charles de Batz-Castelmore, comte d’Artagnan…tout de suite, ça en jette)

Eh oui, non seulement, ce personnage a véritablement existé mais en plus il a été gouverneur de Lille d’avril à décembre 1672. Alors par contre, d’après ce que j’ai pu lire, il n’aurait pas forcément été très apprécié car non adapté à ce poste, étant plutôt un homme de guerre, d’action, qu’un administrateur. Il ne songeait apparemment qu’à retourner sur le champ de bataille. Il se serait d’ailleurs querellé plusieurs fois avec Vauban. 

Jean-Christian Petitfils, historien et écrivain français explique:

D’Artagnan, en pur Gascon, n’avait pas le caractère très facile. Ne tolérant nulle entrave à son autorité, nul manquement à la discipline, il n’hésitait pas à sévir chaque fois qu’il en ressentait la nécessité(…) C’est à Lille qu’il donna toute la mesure de sa nature autoritaire et intraitable.

Source: lemondedartagnan.fr

Bon, ça colle pas trop à l’image romancée de Dumas, disons que c’était un homme de guerre avant tout un mousquetaire (Un pour tous… mais je m’égare).


La citadelle aujourd’hui

Actuellement, la citadelle est toujours une base miliaire en activité. Elle abrite, depuis 1871, le 43e Régiment d’Infanterie, augmenté aujourd’hui de l’Etat Major du Corps de Réaction Rapide. 

De ce fait, on n’y entre pas comme dans un moulin, il faut vraiment montrer patte blanche: les visites doivent être réservées une semaine à l’avance et il faut vous munir de votre pièce d’identité qui sera gardée la durée de votre visite (pas de pitié pour les têtes en l’air!)

D’ailleurs, si on pénètre dans la citadelle, on n’entre pas pour autant dans les bâtiments. La visite reste intéressante, certains bâtiments sont vraiment anciens (notamment la poterne sainte Barbe où l’inscription 1673 est toujours visible). On fait vraiment tout le tour de la citadelle, ça permet d’explorer un peu les lieux. 

-> A partir du 6 août, vous aurez à nouveau la possibilité de découvrir la citadelle tous les dimanches à 15h et 16h30 (la visite dure entre 45min et 1h selon les guides). Attention, j’insiste, il faut réserver au moins une semaine à l’avance! 

Pour une visite virtuelle de la citadelle, vous pouvez aller ici. Cet outil vous permet d’avoir un aperçu de quelques pièces (que vous ne verrez pas pendant la visite guidée).


Sources:

  • Livret « Laissez-vous conter la citadelle et son parc », Ville et Pays d’art et d’histoire de Lille
  • http://www.lemondededartagnan.fr/SITE/FRA/histoirevraie_lille.htm

Une réflexion au sujet de « Le Joyau de Lille et ses people(s) »

  • 20 juillet 2016 à 20 h 59 min
    Permalink

    Bernie sort de ce corps ! J’aime bien ce genre d’article ou tu t’intéresses aux personnages qui ont fait vivre un monument comme celui-là ! Louis XIV il avait trouvé une bonne excuse, sa femme, il s’en foutait royalement (t’as saisi la blague ah ah ah). Encore une bonne idée de lieu insolite à visiter !

    Répondre

Laisser un commentaire