Piscine-musée, et de deux sur la Métropole Lilloise!

Vous avez peut-être loupé l’info mais l’Institut du Monde Arabe vient d’ouvrir ses portes à Tourcoing, il a été inauguré ce jeudi soir en présence de Jack Lang (président de l’IMA Paris). D’après ce que l’on m’en a dit l’inauguration a été un franc succès (mapping sur la façade, représentation de street-danse, visites guidées…) hormis une file d’attente interminable. Pour ma part je n’ai pu y aller que le lendemain après-midi (les joies de travailler le jeudi soir, moment de toutes les inaugurations!). Si j’étais désolée d’avoir loupé les animations, ça m’a permis de visiter au calme et de prendre des photos pour vous montrer ce que ça donne. Alors l’Institut du Monde Arabe de Tourcoing va-t-il jouer dans la cour des grands ?

banniere-ima-tourcoing

C’est en fait une erreur de parler d' »ouverture » il s’agit plutôt d’une réouverture puisqu’une antenne de l’IMA existait déjà à Tourcoing depuis 2012. Par contre, elle n’était pas dans ces locaux mais dans le quartier de l’Union (à la frontière entre Roubaix et Tourcoing), plus éloigné du centre-ville. Si quelques expos avaient été organisées (« l’Âge d’or des sciences arabes » ou des ateliers autour des contes des Milles et unes nuits) le lieu n’était pas très fréquenté. Il était tellement (peu) connu que je n’en avais jamais entendu parler auparavant (vraiment, pas une seule fois, même par hasard). Un changement radical s’imposait donc.

Cette antenne régionale de l’IMA a été déplacée dans les locaux de l’ancien centre de natation de Tourcoing (quels copieurs…) qui a été rénové pour l’occasion, du moins en partie. Sur les 4 500m² qu’occupe le bâtiment, 900 ont été rénovés et 600 sont ouverts au public. Le point central: le bassin, n’est pas encore visible car la restauration n’a pas été achevée. Il le sera pendant la seconde phase des travaux qui devraient se terminer en 2019-2020 (retard non-inclus). C’est vraiment dommage de ne pas avoir au moins eu un aperçu du bassin, même s’il n’est pas rénové. La grande curieuse en moi était déçue (et je suis sûre que je ne suis pas la seule).

En tout cas, le bâtiment a été sublimé, j’ai trouvé l’entrée et le hall magnifiques (notamment grâce aux très belles lampes). Le style arabe a été associé de façon habile au style européen du bâtiment, les motifs occultants aux fenêtres rappellent subtilement le type de motif que l’on peut trouver (au sol ou aux murs) dans les pays du monde arabe. Esthétiquement, c’est donc une réussite et j’étais conquise.

Pour ce qui est de l’exposition et des œuvres en elles-mêmes on y voit un peu de tous les styles et toutes les époques. Ca peut donner l’impression d’un tutti frutti assez confus; mais personnellement j’ai trouvé le mélange de styles intéressant. Cela donne une image plus moderne qui va à l’encontre des clichés que l’on peut avoir. On trouve à côté d’une ancienne stèle votive (250-50 av JC) un tableau contemporain, des objets du quotidien, et quelques installations vidéos expliquant les œuvres ou un pan de la culture (la langue, l’écriture). Les œuvres et artefacts sont exposés selon 3 thèmes majeurs: « Une Terre », « Des écritures, une calligraphie » et « Des hommes et des femmes ».

Ne vous y trompez pas, l’expo n’est pas immense et vous n’y passerez pas votre après-midi mais si vous êtes de passage à Tourcoing, n’hésitez pas à faire un crochet, c’est intéressant, très varié et la présentation est soignée.

Comme le souligne l’article du site exponote, il y a une véritable dimension politique assumée au-delà de l’ouverture culturelle:

Cette nouvelle institution a une double intention. Renforcer l’accès à la culture bien sûr, mais aussi lutter contre l’Islam radical. Les cours de langue, les objets d’art exposés permettront d’être un rempart face aux imams radicaux qui délivrent une version biaisée de cette religion, expliquait en fin de semaine le maire de Tourcoing.

D’ailleurs s’il est fait mention de la religion musulmane, elle est bien loin d’être le centre de l’exposition, on est presque dans l’anecdotique. Ce qui est mis en évidence, c’est la diversité culturelle de ce peuple qui s’étend tout de même sur 22 pays. Difficile donc de résumer leur culture puisqu’il n’y a pas un peuple arabe mais des peuples arabes.

Comme il est aussi indiqué dans cet extrait d’article, L’IMA Tourcoing ce n’est pas seulement des expos mais aussi tout un programme d’animation à côté. C’est un lieu de vie et de créativité qui s’exportera de temps à autre hors les murs. L’objectif est ambitieux mais il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. En tout cas on lui souhaite une réussite aussi belle que la Piscine de Roubaix!

Laisser un commentaire