Le royaume des super gâtals

Après avoir résisté à la tentation d’écrire des articles sur mes adresses gourmandes préférées pendant plus d’un an, j’ai finalement craqué et décidé de créer une nouvelle catégorie « patrimoine gourmand ». Après tout, l’UNESCO a classé la gastronomie française comme patrimoine immatériel de l’humanité, alors j’en profite. J’élargis un peu le terme et parlerai dans cette catégorie des mes adresses coup de cœur (restaurants, brasseries, salons de thé). Et pour le premier article, je ne pouvais que commencer par l’un de mes endroits préférés de Lille (où j’emmène à peu près tout le monde): l’impertinente, LE repaire des gourmands (et gourmets). Focus sur le plus savoureux des poney-club.

banniere limpertinente

Un poney-club? Pas tout à fait, vous ne trouverez ni box, ni foin, ni poney (sauf en miniatures) c’est bien d’un salon de thé dont je vous parle. Salon de thé où on ne dit pas gâteau(x) mais gâtal(s) comme un clin d’oeil à une blague d’enfant de l’impertinente. Si à la base, l’idée d’ajouter « poney-club » était une simple boutade pour combler un trou lors de la création de la charte graphique, ça a fait le buzz et a contribué à faire connaître le lieu. Mais s’il est si populaire ce n’est pas une simple affaire de buzz, non c’est bien plus que ça…

Le coup de cœur

Quand je suis rentrée de Malte et que je me suis réinstallée sur Lille, deux de mes amies (qui connaissent mon amour des salons de thé) m’ont parlé de cet endroit en me conseillant d’y aller. Je leur ai donc fait confiance et ai décidé de le tester assez rapidement. J’ai tout de suite adoré la déco, le côté chaleureux qui s’en dégageait avec tous ces coussins colorés, ces gros gâtals et cette cuisine ouverte. Un coup d’oeil à la phrase « A force de vouloir rentrer dans un moule on finit par devenir tarte » et j’étais conquise. Je me suis aussi bien marrée en lisant leur carte. A la première bouchée du gâteau que j’ai commandé (un praliné noisette si je ne dis pas de bêtises), c’était le coup de cœur. 

Le délice des papilles

Si le shortbread millionnaire (un genre de Twix mais tellement meilleur) est leur gâtal signature (et pour cause, il envoie de la cacahuète!), ce n’est pas forcément celui sur lequel je me précipite systématiquement. Ce que j’adore c’est renouvellement dans leurs recettes et chaque fois que j’y vais j’essaye de prendre un gâtal différent. Tout est 100% fait maison et le couple d’impertinents (Marine aux fourneaux et Alex en salle et sur la toile) qui tient le salon de thé s’associe à des producteurs locaux (dont les photos sont accrochées au mur du fond). Presque tout vient donc de la région  ( jus fermiers de Bailleul, café d’un torréfacteur de Gand, thés artisanaux du Nord, oeufs et beurre fermier des fermes du Nord etc) et ça, c’est franchement sympa! D’ailleurs vous avez la possibilité d’acheter certains de ces produits: thé, jus de pomme.

Côté boissons il y a le choix également: thé/infusion, chocolats chauds (un cuillère chocolat fait maison à faire fondre dans du lait chaud), limonade fait maison, jus de producteurs locaux…

Loin du salon de thé lambda

J’adore l’attention portée aux détails dans la déco que ce soit aux murs ou sur les tables, tout est fait avec soin et c’est aussi pour ça qu’on s’y sent immédiatement bien. Le fleuriste avec qui le couple travaille fait des merveilles et chaque saison a sa déco. En ce moment c’est la magnifique guirlande de Noël en sapin à l’extérieur. Comme l’impertinent l’explique dans un de ses (nombreux) statut facebook:

On a fait les choses un peu égoïstement : créer un endroit où on aimerait poser nos fesses. Un lieu qui ne rentre dans aucune case, où l’on passe du Kanye West puis du Joe Dassin, où la gourmandise n’est pas un vilain défaut et où on sait ce qu’on mange et d’où ça vient. Un lieu pour tout le monde : hipster, bobo, roots, normcore, gothique, nudiste, altermondialiste, nerd, fan de poney etc.

Et le tout Lille a envie d’y poser ses fesses, dans cet endroit. Car non seulement tout est bon et beau mais en plus tous ceux qui y travaillent sont d’une extrême gentillesse, d’une simplicité rafraîchissante et d’une bonne humeur communicative. C’est le remède anti-dépression (par contre, comme tous les anti-dépresseurs, ça fait grossir, certes).

Et si par malheur vous ne trouvez pas de place parce que l’endroit a été pris d’assaut (cf. file d’attente du dimanche avant ouverture), vous pouvez toujours prendre votre gâtal à emporter et le déguster chez vous (ou dans le parc Jean-Baptiste Lebas quand il ne fait pas -15°C dehors).

En tout cas chapeau aux impertinents pour avoir créé ce petit cocon, un peu à l’écart de l’agitation du centre-ville (entre la Porte de Paris et le parc JB Lebas). Un succès bien mérité!


Pour une bonne tranche de rire avec leurs status facebook c’est ici
Et pour prendre quelques kilos rien qu’en regardant leurs photos de gâtals c’est

3 réflexions au sujet de « Le royaume des super gâtals »

  • 23 janvier 2017 à 20 h 40 min
    Permalink

    Mon principal regret de ne pas vivre à Lille est de ne pas pouvoir me rendre à l’Impertinente aussi souvent que je le voudrais. C’est tellement bon, tellement cosy et ils sont tellement drôles (bon ça fait beaucoup de tellement, mais c’est tellement génial…ok j’arrête). Vive le poney club, les gâtals et les blagues à deux balles du barbu. En attendant ma prochaine visite, je like compulsivement toutes les photos instagram 😉

    Répondre
    • 23 janvier 2017 à 20 h 42 min
      Permalink

      Ta prochaine visite…Tu parles de dimanche? XD Ah non mes jeans ne vont plus fermer à ce rythme là :p

      Répondre
  • 26 janvier 2017 à 5 h 45 min
    Permalink

    Et merde, j’habite toujours à Sydney… Une adresse à noter en tous cas lorsque je serai en France cet été!

    Répondre

Laisser un commentaire