Un air de Brocéliande ce week-end à Arras!

Ce week-end (18-19 février) l’événement fantasy Atrebatia était de retour à Arras. Comme moi, vous n’en aviez peut-être jamais entendu parler auparavant et quel dommage! Intriguée par le programme et surtout attirée par la présence d’une de mes auteures favorites en fantasy, j’ai décidé d’aller y faire un tour samedi. Je ne savais pas tout à fait à quoi m’attendre si ce n’est un événement assez modeste… Eh bien non! J’ai passé une journée très agréable, je vous raconte cette belle découverte.

banniere atrebatiap

Si Atrebatia n’est pas encore énormément connu (de moi en tout cas) c’est que c’est un festival assez jeune, il n’en est qu’à sa troisième édition. Mais la qualité n’attend pas forcément le nombre des années et j’ai été surprise de la diversité des stands, activités et animations. 

De quoi remplir vos bibliothèques

Pour tous les amateurs de fantasy, fantastique, conte & légendes ou même science-fiction, il y avait de quoi se faire plaisir. De nombreux auteurs étaient présents sur les stands pour présenter et dédicacer leurs livres, j’en ai découvert quelques uns et j’ai pu aller à la rencontre (pour la seconde fois) d’une de mes auteures préférées (c’était l’occasion de lui poser de questions sur ses livres suivants…j’adore les scoops!).

 Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer cet événement aux Halliennales qui se déroulent à Hallennes-les-Haubourdin (sur la métropole) et qui est un tout petit peu plus ancien (3 ans de plus). J’avais assisté la l’édition de 2015 et avait bien apprécié la quantité et la diversité des auteurs présents. Pour ce festival, difficile de dire s’il y en avait plus ou moins car il n’y a pas de séparation entre la partie « livres » et la partie « artisanat ».

Je pense néanmoins qu’il y avait un peu moins de romans et d’auteurs vraiment connus. Je précise romans puisqu’il y avait un certains nombre de BD, livres illustrés, et recueils d’illustrations. Quant au fait qu’il y ait moins d’auteurs connus, ce n’est pas forcément une critique de ma part puisque un salon du livre (ou festival ici) c’est l’occasion de découvrir des auteurs et d’échanger avec eux.

Trouvez la panopelie du parfait esprit de la forêt…ou de l’horrible troll des cavernes

Atrebatia ce n’est pas un salon du livre, c’est une réunion de passionnés de l’univers fantastique. De ce fait on n’y trouvait pas que des livres mais également des illustrations (que de personnes talentueuses!), des bijoux, des sacs (en cuir bien sûr), des armes (ben oui, même qu’il y avait l’épée du Rohan, si si), de la poterie, tout ce qui est travail du bois, des costumes, des coiffes etc.

J’ai dû faire preuve d’une grande retenue pour ne pas acheter quelque chose tous les 2 stands (dans ces moments là penser à la taille de mon porte-monnaie et celle de mon appartement aidait beaucoup il faut le dire). En tout cas, je salue le travail des artisans (notamment Juliette Amadis, Koxtension, Osvald LARPenteur, l’atelier demi-lune et les sublimes costumes d’Esthérelia).

Les belles et leurs affreux

Ce qui est vraiment sympa dans ce salon, et crée son atmosphère si particulière, c’est le fait que tous les organisateurs et animateurs sont costumés, et je ne parle pas du petit costume… non je parle du look total, limite vous ne reconnaîtriez pas votre voisin. Honnêtement, certains sont bluffants et j’ai pris pas mal de monde en photo du coup.

Ces personnes pouvaient être membres du staff, illustrateurs, artisans, libraire, conteurs ou musiciens. En effet, il y avait pas mal d’activités proposées: musique (avec Acus Vacuum), contes, conférences… Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’assister à une conférence mais les sujets avaient l’air intéressants! Pour les contes, je n’en ai pas entendu à proprement parler mais on a quand même eu le droit à une petite histoire sur le parvis. J’ai surtout profité de la musique (très entraînante) de Acus Vacuum.

Un cadre exceptionnel

Les festivités sont réparties sur 2 lieux: l’hôtel de ville et l’hôtel de Guines. Ce n’est pas plus mal qu’il y ait 2 endroits distincts, ça permet de désengorger un peu le beffroi car entre 15 et 16h c’était noir de monde! Je ne saurais que trop vous conseiller d’y aller le matin.

Je n’étais jamais montée à l’étage de l’hôtel de ville d’Arras et j’avais manqué quelque chose, la salle principale (salle des fêtes?) est magnifique avec sa cheminée massive, ses boiseries et ses fresques murales, impressionnant! Le lieu se prêtait particulièrement bien à cet événement.

Bref, c’est un événement très familial, convivial où il règne une ambiance un peu magique…

13 réflexions au sujet de « Un air de Brocéliande ce week-end à Arras! »

  • 20 février 2017 à 8 h 57 min
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour votre article et le temps passé à découvrir notre vision et notre passion de ce riche univers.
    Et encore merci pour le partage.
    Par contre, si je peux me permettre il y a une petite coquille.
    Je suis Osvald LARPenteur avec un v 🙂
    Et l adresse est facebook.com/osvaldcreations

    Je vous laisse le soin de garder modifier mon message au besoin.

    Et encore merci !

    Osvald.

    Répondre
    • 20 février 2017 à 13 h 10 min
      Permalink

      Bonjour,

      Voilà pourquoi ne je trouvais pas votre page Facebook, la faute de frappe est maintenant rectifiée 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 12 h 51 min
    Permalink

    bonjour, article très intéressant mais une précision importante; dans ce genre de festival les gens ne sont pas « déguisés » mais costumés. 😉

    Répondre
    • 20 février 2017 à 13 h 20 min
      Permalink

      C’est noté (et corrigé). J’ai d’ailleurs utilisé le terme de costume la plupart du temps, il s’agissait donc plutôt d’une étourderie de ma part 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 13 h 20 min
    Permalink

    Bel article. Merci au « Grand peuple » de l’imaginaire…à ses Artistes.
    Merci.
    Signé, une illustratrice ravie, une organisatrice comblée et touché. ..

    Répondre
    • 20 février 2017 à 13 h 21 min
      Permalink

      Merci et bravo pour cette formidable organisation! J’ai hâte de revenir l’année prochaine et de découvrir le nouveau thème. 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 15 h 32 min
    Permalink

    Nous avons suivi Atrébatia depuis ses débuts et cette édition-ci était tout simplement … magique!

    Répondre
    • 20 février 2017 à 16 h 52 min
      Permalink

      En effet 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 17 h 30 min
    Permalink

    BOnjour
    Un immense merci pour cet article !
    Effectivement le festival Atrebatia cette année fut assez particulier ! une magie certaine…
    Nous venons au regret de tous, finir le démontage… les rideaux fermés, les portes closes….
    mais des étoiles encore plein les yeux!
    à l’année prochaine pour une aventure magique !!!
    merci pour ces mots…. merci pour les photos….
    Bran Gouez,
    une des Organisatrices d’Atrebatia

    Répondre
    • 20 février 2017 à 20 h 05 min
      Permalink

      Hâte de connaître le thème de l’année prochaine 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 18 h 48 min
    Permalink

    J’ai absolument adoré ce festival, il y avait un si belle ambiance ! Chapeau bas aux organisateurs pour un si beau travail. Les auteurs, illustrateurs et artisans valaient vraiment le coup d’oeil, j’ai du me retenir de tout acheter. Je regrette de ne pas avoir pu assister aux contes, mais ce sera pour l’an prochain ! 🙂

    Répondre
    • 20 février 2017 à 20 h 03 min
      Permalink

      Oui il faudra qu’on reste un peu plus longtemps l’année prochaine 🙂

      Répondre
  • 20 février 2017 à 22 h 23 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet article, c’est très gentil à vous ! C’est vrai qu’ Atrebatia est un festival absolument superbe 😉

    Bonne soirée,
    Juliette Amadis

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :