Une exposition impériale!

La voilà enfin, la nouvelle exposition en partenariat avec le château de Versailles à Arras. Après Les carrosses et Versailles vous fait la cour, cette fois c’est Napoléon qui est à l’honneur. Honni ou révéré en fonction de la nationalité des uns et des autres, Napoléon est une figure fascinante quoi qu’il en soit . Apogée et chute d’un grand homme, l’exposition vous fait (re)découvrir le personnage et la création de son empire.

banniere

Ici, clairement, on a une expo avec un point de vue très français. On nous présente globalement une belle image du petit caporal devenu empereur, celle du self-made man qui s’entoure d’hommes brillants qui lui sont dévoués. D’ailleurs sa chute est expédiée en à peine deux salles. Personnellement ça ne m’a pas dérangée mais ça m’a fait un peu sourire. On est quand même sur un parti pris, je ne suis pas persuadée que les Anglais l’aurait présenté de la même manière (on se demande pourquoi).

Cela étant dit, on voit que l’expo est réalisée en collaboration avec Versailles, ça ne rigole pas, les plus grands chefs d’œuvres représentant l’empereur et sa famille sont là (sauf le sacre de Napoléon, ils n’ont peut être pas réussi à le décrocher du mur, ou alors le tableau ne rentrait pas dans le camion de déménagement). Si l’immense tableau du sacre n’est pas là, il y a tout de même les tableaux de Joséphine et Napoléon en habit de sacre. On trouve également le ô combien fameux tableau de Napoléon sur son âne (ah non pardon ça c’est quand il posait) cheval fougueux peint par Jacques-Louis David. Un autre tableau incontournable qui représente Napoléon au Pont d’Arcole (épisode ô combien fameux où Napoléon charge les troupes autrichiennes) est également exposé.

Je ne cite que les plus connus mais il y a un nombre incroyable de portraits sublimes et j’avoue avoir passé mon temps à admirer le rendu splendide des robes dites « empire » et des divers bijoux et joyaux étincelants. Les sœurs de Napoléons sont toutes en tiare puisqu’il a réussi à les faire princesses, duchesses etc. (comme quoi le pistonnage c’est pas nouveau).

Ce qui est appréciable dans cette exposition c’est que ce n’est pas uniquement une enfilade de tableaux de cour: sculptures, supports visuels et même des meubles viennent compléter les œuvres exposées.

D’ailleurs, l’usage de la technologie est fait de manière intelligente et ludique: les campagnes de Napoléon sont représentées par de mini-vidéos où le chemin parcouru est schématisé et accompagné d’une légende explicative ainsi que de représentations de ces campagnes en images. Il y aussi une salle où l’on est plongé au cœur des tableaux, selon les angles on a parfois presque l’impression de faire partie du tableau: on se retrouve au cœur du public à l’opéra par exemple. Les animations des peintures m’ont fait sourire, on s’est amusé à faire bouger les bras des personnages, l’animation la mieux réussie étant Napoléon qui bondit de son siège.

Bref, même si on est sur un point de vue assez biaisé, l’exposition est très intéressante et bien construite avec un bel équilibre entre œuvres et technologie. Elle n’est pas uniquement centrée sur Napoléon, mais également sur les hommes de confiance qui l’entouraient et les personnalités célèbres de l’époque (comme Chateaubriand ou Madame De Stael par exemple). Amateurs d’histoire, d’art ou tout simplement curieux, allez-y.

Vous avez le temps pour aller visiter cette expo, puisqu’elle est là jusqu’en novembre 2018. Personnellement je vous recommande le combo marché de noël – expo (et petit tour d’Arras éventuellement pour ceux qui ne connaissent pas). Comme je l’expliquais dans mon article de l’année dernière, le marché noël d’Arras est l’un de mes préférés dans la région, il a beaucoup de charme.

Si vous voulez regarder une adaptation sympa avec un casting incroyable (et historiquement pas mal il me semble) je vous conseille l’adaptation de France 2 de 2003 qui est en fait une mini série en 4 épisodes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :