Faites face aux masques guerriers des jardins de Séricourt

Connaissez-vous le Pays du Ternois? Situé entre les mines et la côte d’Opale, il recèle quelques petites pépites touristiques, dont les jardins de Séricourt font partie. Classé jardin remarquable en 2004 , il n’a pas volé son titre. La diversité et la créativité sont particulièrement mis à l’honneur et vous irez de surprise en surprise pendant votre promenade. Je vous en donne un petit aperçu dans cet article.

IMG_0296

Le mois de juin étant le moment parfait pour admirer les roses, j’en ai profité pour redécouvrir ce jardin que j’avais découvert pour la première fois en hiver (pendant la période de fermeture) puis en août. Je ne l’avais donc jamais vu avec tant de roses et c’est probablement la meilleure période pour visiter ce jardin et en particulier sa « cathédrale de roses ». 

A quoi ressemble cette cathédrale de roses? Une belle allée où les roses s’appuient sur des arceaux pour former un couloir odorant. Ce couloir se prolonge ensuite avec une petit chemin menant à une croix en buis (ben oui, « cathédrale » oblige), le chemin est bordé d’un nombre incroyable de roses. Un des endroits les plus romantiques du jardin!

 

Si vous suivez le parcours proposé pour découvrir tous les aspects du jardin, c’est en fait une des dernières parties que vous découvrirez. Je ne vais pas vous les citer  (il y en a bien trop: une trentaine!) mais je peux vous dire que les ambiances sont très différentes d’une partie à une autre. On passe de l’ombre des allées d’arbres à la lumière des grands espaces dégagés, puis des espaces structurés aux espaces bien plus sauvages.

 

Mais même les parties les plus sauvages sont magnifiquement travaillées: les allées sinueuses sont façonnées avec soin, une grille en fer forgé délimite le changement d’espace, une fontaine en spirale se fond dans la nature, des décorations style landart donnent du caractère

 

Focus sur le jardin guerrier

Le jardin guerrier est probablement la partie la plus atypique du lieu, on ne trouve pas ça partout. C’est d’ailleurs un des premiers jardins créé. Il rend hommage à la terre martyre, la terre du Ternois (et de la région dans son ensemble) meurtrie par les guerres, aussi bien par les campagnes de Charles Quint, que la guerre 14-18 ou encore la guerre de 39-45.

 

Vous y verrez deux bataillons de soldats au garde-à-vous (taillés dans des ifs) qui se font face, des lupins rouges (quand ils sont fleuris) qui représentent les lances ensanglantées et d’immenses trous qui font penser aux cratères d’obus. Bref, c’est un hommage aux meurtrissures de la terre mais aussi de celles des hommes avec les bois des ombres ou l’allée de l’infini, symbole de la guerre absurde et dénuée de sens.

Depuis le champ de bataille, on observe les masques guerriers qui apportent une petite touche d’humour à ce jardin par leur visage si grand et rond. Certains peuvent faire penser aux grandes statues de l’île de Pâques et d’autres à des masques africains. En tout cas, c’est un élément clef du jardin.


 

Ce travail incroyable de conception et d’entretien c’est une personne qui en est à l’origine: Yves Gosse de Gorre qui, en 1983, crée les premières parties du jardin autour de sa propriété alors qu’il n’y avait que des pâtures et de grands arbres. C’est maintenant Guillaume Gosse de Gorre, qui a rejoint l’entrerpise familiale de puis 2007, qui s’occupe d’entretenir et de développer cet espace. Le jardin s’étend sur 4.5 hectares. Personnellement, j’ai pris 1h30 pour visiter ce jardin. 

 

Et après la visite?

A la fin de votre visite, vous trouverez une petite boutique sympa qui propose du thé, des tisanes, des produits locaux  (du miel, des biscuits, des jus de fruits, de la bière…) et quelques éléments de décoration. Vous pourrez également vous détendre et prendre une boisson au salon de thé,  ou acheter de quoi embellir votre jardin à la pépinière.

Si vous voulez rester un peu dans le coin, vous pouvez visiter le château de Cercamp à Frévent qui n’est pas très loin. Et si vous cherchez quelques idées de promenade, vous pouvez passer à l’office de tourisme de Saint-Pol-sur-Ternoise.

Laisser un commentaire