Atrebatia, encore une édition réussie

Je vous avais parlé d’Atrebatia, escales imaginaires il y a deux ans lorsque j’avais découvert ce festival en compagnie de mon acolyte, ma partenaire des salons littéraires: Kitsy. J’avais alors eu un coup de cœur pour ce festival: l’ambiance, le cadre, les personnes présentes (auteurs et artisans). Cette année, nous avons décidé d’y retourner et, encore une fois, nous n’avons pas été déçues.

Atrebatia c’est un festival dédié aux mondes de la fantasy, à l’imaginaire. L’édition 2019 est dédiée aux “uchronies et mondes parallèles”, on a donc vu (entre autres) pas mal de costumes steampunk mais aussi un chapelier fou (et le Cheshire cat?), une équipe sortie tout droit de star wars, et quelques adorables monstres. Ca donne une tout autre ambiance au centre-ville d’Arras quand tout à coup vous tombez sur un gobelin, un garde de King’s landing ou Dark Maul. D’ailleurs certains enfants n’étaient pas rassurés, on a vu une petite fille s’accrocher très fort à son doudou lapin.

 

Cette année je n’y suis pas allée pour voir un auteur particulier, je n’en connaissais aucun mais ce genre de manifestation, c’est justement l’occasion de faire des découvertes. Les auteurs sont vraiment très accessibles, je les ait trouvés particulièrement sympathiques. Stefan Platteau nous a totalement convaincues avec le résumé de son univers (et le fait qu’il est historien de formation est un gros plus il faut le dire). Les auteurs Aidan Fox et Audrey Pleynet nous ont beaucoup fait rire, ils paraissent très complices. On a également découvert avec plaisir les nouvelles illustrations de Juliette Amadis.

 

Il y a vraiment une très belle diversité dans ce festival: livres (romans, BD, livres d’arts, contes & légendes), objets d’art et d’artisanat (bijoux, illustrations, sculpture, travail du bois, boissons et j’en passe…). Difficile de ne pas craquer puisqu’il y en a vraiment pour tous les goûts (et à peu près tous les budgets.)

 

Le festival est toujours à cheval sur 2 lieux: l’hôtel de ville et son cadre absolument superbe et l’hôtel de Guînes qui est plus orienté univers enfants. J’ai l’impression que le festival s’est beaucoup agrandi en deux ans: la cour de l’hôtel de ville était occupée par quelques stands (c’était la partie un peu médiévale/fantastique) et il me semble qu’il y avait plus d’espace occupé au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville.

 

Le temps splendide ne gâchait rien il faut l’avouer, cela donnait envie de flâner dans les rues d’Arras. Il y avait comme un petit air de début de printemps.
Bref, si vous cherchez une idée sortie ce dimanche pour profiter du beau temps, allez faire un tour du côté d’Arras, vous ne serez pas déçus du voyage.

 

1 réflexion au sujet de “Atrebatia, encore une édition réussie”

  1. Encore une très belle édition d’Atrebatia dans un décor de rêve. Et avec ce temps, c’était vraiment génial de voir déambuler tous ces conteurs et autres personnages étranges. Les auteurs sont toujours très sympa, tout comme les illustrateurs/illustratrices et c’est agréable de les voir travailler en direct. Et les artisans proposent chaque année de jolies créations. Vivement l’année prochaine ! 🙂 Prochain arrêt, trolls et légendes 😉

Laisser un commentaire