A la découverte de Gand, jolie ville trop souvent oubliée

Comme vous l’avez peut-être vu sur twitter ou instagram, j’ai profité de ce week-end prolongé pour partir à la découverte d’une ville que je ne connaissais pas. Où aller quand on a envie de changer d’air mais sans faire des kilomètres? Paris, Rouen, Bruxelles, Bruges… avec une amie nous avons finalement opté pour Gand! Un choix avisé, puisque nous sommes tombées sous le charme de cette ville flamande, souvent délaissée au profit de Bruges.

IMG_4160p

[Article mis à jour en novembre 2022]

Pourquoi le choix de cette ville? Tout d’abord, je voulais partir en Belgique car même si ça fait maintenant quelques années que j’habite à Lille, je n’ai pas franchement profité de sa proximité avec la frontière belge jusqu’à présent. Quand on pense à la Belgique, automatiquement on pense Bruxelles et Bruges mais je ne voulais pas risquer de visiter Bruges sous la pluie (en mai le temps est toujours incertain), après avoir regardé ce qu’il était possible de visiter à Gand, nous avons décidé que ce serait une bonne alternative puisque s’il pleut, il y a suffisamment de musées et lieux historiques à explorer à l’abri des intempéries.

Comment y aller?

La première fois, j’avais opté pour le train. De Lille ça se fait très facilement, il y a juste un changement à Courtrai. C’est assez rapide et vraiment pas excessif.

Si vous souhaitez y aller en voiture, attention, il faut enregistrer votre véhicule au préalable, notamment pour avoir le droit de circuler dans les zones de basses émissions. En cas d’oubli, vous vous exposez à une amende salée. Je vous mets le lien ici pour l’enregistrement. Pour vous garer gratuitement, vous pouvez opter pour les « Park & Ride » mis en place autour de la ville. Retrouvez la liste ici. Par contre, si vous y allez le week-end ou un jour férié, vérifiez bien que la navette qui vous amène en centre-ville circule.

Se déplacer à Gand

Vous pouvez visiter tout le centre à pied, je n’ai absolument pas utilisé les transports lors de ma seconde visite. En revanche, si vous logez à l’extérieur du centre ou si vous utilisez les parking park and ride, vous pourriez être amené à les utiliser.

La ville dispose d’un bon réseau de trams et de bus qui vous emmène rapidement au centre. A savoir que le tram passe dans les rues piétonnes et vous dépose vraiment au pied des endroits clefs de la ville (Gravensteen, Beffroi etc). Niveau prix, le plus avantageux est de prendre un pass 1 journée ou 3 jours (pas de chance, il n’y avait pas de pass 2j ou WE). Nous avons payé 12€ pour le pass 3 jours, sachant qu’un aller simple coûte 3€, si vous faites plus de 4 aller/retour c’est déjà rentabilisé.

Sinon, si vous souhaitez visiter musées et monuments et que vous restez 2 ou 3 jours, il y a l’option de la citycard, les transorts en communs sont compris! Toutes les infos ici.

Que voir/ que faire?

Ce que j’ai particulièrement apprécié à Gand c’est le nombre de rues piétonnes qui vous permet de vous déplacer tranquillement, à l’abri des voitures (mais pas forcément du tram par contre). Pour profiter au maximum de la ville, le mieux est encore de définir un point de départ (pour nous c’était le Rabot, un castel du XVème) et de déambuler dans les rues sans plan, juste au gré de ses envies. Bien sûr il y a des endroits à ne pas louper (le beffroi, l’hôtel de ville, la cathédrale Saint-Bavon…) mais vous tomberez naturellement dessus, ils sont d’ailleurs regroupés au même endroit.

S’il y a une chose à faire, c’est la visite du château des comtes de Flandres: le Gravensteen. En plus de visiter le château, vous pourrez admirer une collection d’armes et armures, une salle qui vous expliquera les méthodes de tortures de l’époque (non ce n’est pas une blague) et surtout, vous profiterez de la vue imprenable sur le ville depuis le tour de ronde. (12€ pour le tarif plein, compris dans la citycard) Je vous conseille de prendre l’audioguide, inclus dans le billet d’entrée, les commentaires sont totalement décalés, c’est très drôle!

La maison Van Alijn, ancien hospice du XVIème est très sympa aussi. C’est assez difficile de résumer ses collections mais on est plutôt sur un musée du folklore: évocation de la vie d’antan, reconstitution de boutiques d’époque (barbier, épicerie, pharmacie…) et plongée dans les années 90 à 50. Comptez 8€ pour le tarif plein, la visite est comprise dans la citycard.

Pour les amateurs de fleurs, je recommande d’aller faire un tour au Kouter le dimanche matin, l’ambiance est très sympa: on se promène au milieu des fleurs pendant qu’un orchestre joue des morceaux populaires en hauteur dans un kiosque! Vous vous laisserez peut-être tenter par de jolies compositions ou par les prix attractifs des plantes.Vous pouvez aussi prendre un petit verre ou une assiette de fromage et profiter du moment.

Si vous êtes amateurs de street-art, ne manquez pas la Werregarenstraatje, la rue aux graffitis qui change régulièrement d’aspect. Elle est en plein centre, alors elle est facile à trouver. Les nombreuses fresques disséminées dans la ville valent aussi le coup d’oeil. D’ailleurs, vous pouvez télécharger une carte afin de voir le plus de fresques possibles lors de votre visite.

Je trouve qu’un week-end est parfait pour vraiment visiter le centre historique de la ville. Bien sûr, nous n’avons pas tout fait tout vu, nous avons un peu boudé les musées d’art car nous voulions profiter du beau temps, nous avons donc plutôt opté pour une visite de la ville en bateau, c’est agréable et ça permet d’avoir un autre point de vue de la ville.

Où manger? 

Honte à nous, nous n’avons pas goûté les fameuses frites belges, par contre nous nous sommes rattrapées avec les gaufres. Nous en avons dégusté une liégoise, tranquillement assises sur le quai aux herbes.

Suite à ma seconde visite, j’ai deux adresses à vous recommander. Une pour le dej et une pour le goûter. D’abord, le Barrazza café. Il est au fond d’une petite ruelle qui donne sur la Lys. Il faisait tellement beau que nous avons mangé en terrasse mais la déco intérieure est super mignonne aussi. Côté food, on a opté respectivement pour une quiche et un croque-monsieur et c’était frais et copieux. Très bon rapport qualité/prix. Inutile de vous dire qu’ils ont un beau choix de bières.

Je vous recommande In Choc Gent pour de vrais chocolat chauds et de bonnes gaufes de Bruxelles. Seul petit bémol, c’est un peu cher mais les quantités sont là aussi. Nous avons d’ailleurs pris une gaufre pour deux.

Il y a aussi une spécialité typique de la ville (les cuberdons, friandises garnies de framboises) par contre, personnelement, je ne suis pas fan.

Où dormir?

Nous nous y sommes prises assez tard pour réserver une chambre quelque part, il ne restait donc plus tellement de choix mais au final ça nous a permis de bénéficier d’une réduction sur notre chambre à l’Holiday Inn. L’hôtel est à 200m de l’arrêt de tram Flanders Expo, terminus de la ligne 1. Il présente bien, les chambres sont confortables et le petit dej est vraiment très bien, vous pouvez bruncher (on a tellement mangé le matin qu’on n’a pas mangé le midi!). Je recommande donc cet hôtel (surtout en promo!).

Shopping

On m’avait dit que Gand est une ville super pour faire du shopping et on ne m’avait pas menti! Si vous avez envie de faire un break dans les visites culturelles, prenez le temps d’entrer dans quelques magasins, vous aurez l’embarras du choix, beaucoup de magasins de vêtements qui sont des chaînes, quelques boutiques, beaucoup de chocolateries et quelques magasins de souvenirs.

0 réflexion au sujet de “A la découverte de Gand, jolie ville trop souvent oubliée”

Laisser un commentaire