Escapade à Bruges

Je reviens tout juste d’un week-end à la découverte de Bruges. Ça faisait vraiment longtemps que je voulais visiter cette ville dont tout le monde me disait qu’elle est très belle. C’est maintenant chose faite et je vous raconte ça dans un nouveau city-guide. Je partage avec vous, mes découvertes et mes bons plans, c’est parti!

IMG_8733

[article mis à jour le 18/05/2021]

Comme je l’expliquais précédemment je n’y suis jamais allée, donc j’ai fait ma parfaite touriste avec mon petit cartoville (très pratique pour se repérer) et je suis partie en exploration, accompagnée de deux amies qui, elles non plus, n’avaient jamais vu cette Venise du Nord. Nous avons eu beaucoup de chance avec la météo puisqu’il faisait un temps superbe!
La seconde fois, nous sommes arrivés sous une pluie battante nous nous sommes donc réfugiés dans les musées de la vile.

Comment y aller?

Comme pour Gand, j’ai choisi l’option train. Je n’ai toujours pas de voiture et les horaires de covoiturage n’étaient pas pratiques. Par contre, il y a pas mal de trains qui font Lille/Bruges, il y a juste un changement à Courtrai (on n’attend vraiment pas longtemps) et ça ne revient qu’à 31€ aller/retour. À ma connaissance, il n’y a pas de bus qui fasse Lille-Bruges.

Si vous souhaitez y aller en voiture, c’est vraiment très facile d’accès, pareil pour trouver une place de parking, nous n’avons pas cherché longtemps. Vous trouverez toutes les infos pratiques sur les parkings de Bruges ici

Se déplacer à Bruges

Encore une fois, si vous n’avez pas de voiture pour bouger sur place, pas de problème, il y a tout un réseau de bus qui vous amèneront de la gare au centre ou du centre à votre logement. Et pour faire simple, il est écrit “centrum” sur tous les bus qui vont au centre, ils vous déposent sur la grand-place, c’est parfait! En plus il y en a environ toutes les 3min donc on n’attend vraiment pas longtemps.

Que voir / que faire?

– Se promener

Beaucoup vous diront que Bruges peut se visiter en une journée, je ne suis pas d’accord, à moins que vous ne fassiez que vous promener, dans ce cas peut-être oui. C’est en effet une des meilleures choses à faire dans cette ville: partir à la découverte, au hasard, sans se préoccuper d’une carte, d’un itinéraire, juste explorer au gré de ses envies. C’est comme ça que nous avons commencé notre week-end, nous avons passé notre samedi matin à nous promener tranquillement. C’est vraiment une très belle ville, le centre historique est incroyablement bien préservé, on remarque quelques vieilles maisons qui datent du 17e et 18e siècle et elles sont quasiment toutes rénovées.

– Les musées

Un week-end c’est très court, alors on ne peut pas faire énormément de musées mais nous en avons tout de même visité trois. Nous avons opté pour le musée du chocolat (choco-story), le musée de la torture (oui dit comme ça, ça paraît bizarre j’en ai conscience) et le musée du diamant (’cause diamonds are the girls best friends comme dirait Nicole Kidman).

Le musée du chocolat (choco-story)

Nous avons beaucoup aimé le musée du chocolat et pourtant je m’attendais à être déçue. On commence avec toute l’histoire du chocolat: son utilisation par les Aztèques et les Mayas, sa découverte par les Européens, l’évolution de la recette. Puis sa composition est détaillée et expliquée (et là vous réalisez qu’il n’y a pas beaucoup de cacao dans le chocolat à part pour le noir). On passe ensuite à tout ce qui est moulage, instruments pour servir et déguster le chocolat (chaud) puis enfin une petite vidéo qui vous résume les étapes de la fabrication du chocolat de nos jours. La dernière étape est la démonstration qui dure environ 15min. Juste avant, vous pouvez admirer les magnifiques sculptures de chocolat qui vous mettent l’eau à la bouche. Bref, une visite très sympathique qui donne faim (ils sont sadiques et vous mettent les odeurs pour bien vous donner envie de consommer dans leur bar à choco partenaire!)

Le musée de la torture

Le musée de la torture était intéressant (si je dis qu’il était sympa, vous allez me prendre pour une personne légèrement instable). Il est organisé de manière chronologique et vous montre l’évolution de la pratique (oui montrer est le bon mot, les objets sont mis en scène grâce à des mannequins). Au-delà de ça, il vous explique l’instauration de la pratique, sa réglementation et la façon dont la torture a été légitimée pendant longtemps. La torture n’étant pas limitée à l’Europe, les panneaux vous expliquent également les différences entre les peuples (certains étaient plus “créatifs” que d’autres). C’est un petit musée qui se visite assez vite (ça dépend si vous lisez tous les panneaux ou pas) mais je l’ai trouvé bien fait et les explications sont pertinentes (et traduites en plusieurs langues). Par contre je le déconseille aux âmes sensibles, ça ne plaira vraiment pas à tout le monde.

Le musée du diamant (Diamantmuseum)

Le dernier musée que nous avons visité est le musée du diamant. Je ne savais pas que cette industrie avait été aussi présente à Bruges, j’ai appris quelque chose. Même prix que pour Choco-story par contre j’étais un peu moins convaincue. Il y a notamment une salle tout en haut présentant uniquement des panneaux explicatifs mais aucun objet. Pour un musée c’est un peu limite. Il reste intéressant puisqu’on apprend les méthodes de polissage et de taille, ses caractéristiques, son exploitation et on découvre les célèbres diamants à travers l’histoire. La salle que j’ai préférée est celle qui est interactive où l’on peut comparer les couleurs des différents diamants, sa solidité, ses formes etc. Je n’ai malheureusement aucune photo de ce musée puisqu’elles étaient interdites.

Je suis retournée à Bruges par une journée pluvieuse de mai, j’ai donc trouvé refuge dans quelques musées de la ville, je les ajoute donc à la liste.

L’historium

Un musée interactif pour petits et grands! L’historium vous plonge dans l’âge d’or de la ville, au 15e, où vous suivez l’apprenti du célèbre peintre Jan van Eyck dans une journée riche en aventures. Vous parcourez sept salles consacrées à un thème historique et agrémentées de décors, de films et parfois même d’effets spéciaux. L’audioguide qui vous permet de suivre les petits films est disponible notamment en français. En sortant de la dernière pièce de l’Historium Story, vous arrivez dans l’Historium Exhibition. Cette exposition interactive explique la vie à Bruges, au Moyen-Âge. Cette salle débouche sur un beau balcon qui vous donne une vue imprenable sur la place et le beffroi. Vous avez aussi la possibilité de payer un petit supplément pour être propulsé au cœur de la Bruges médiévale grâce à un casque de réalité virtuelle. Cela dure un petit 10 minutes et c’est plutôt bien fait. Le lieu est très touristique, certes, mais c’est bien fait. Les décors sont soignés, le storytelling est sympa, on apprend de manière ludique, bref, je vous recommande ce musée!

Le beffroi (Belfort)

366 marches pour grimper au sommet de ce beffroi qui domine le centre de la ville. Forcément, la vue est splendide, on voit comme la ville est bien préservée, sans aucune construction trop en hauteur qui viendrait dénaturer la ligne d’horizon. Quelques paliers vous permettent (de reprendre votre souffle) de découvrir l’histoire du lieu, sa fonction, de découvrir le fonctionnement de l’horloge ou les différentes cloches (attention aux oreilles aux ça sonne et qu’on est en dessous!).

Hôtel de ville et palais du Franc de Bruges (Stadthuis + Brugge Vrije)

Un peu déçue par cette visite. L’hôtel de ville est très beau et en particulier la salle gothique au premier étage mais on en fait vite le tour. Une petite salle sur le côté nous présente des archives et des cartes très intéressantes mais tout est en flamand, aucune traduction ni en anglais ni en français donc nous n’avons rien compris, dommage! Il s’agit d’un billet couplé avec le palais du Franc de Bruges pour visiter la salle des échevins et sa cheminée de chêne, marbre et albâtre du 16e siècle. Les deux pièces sont très différentes et très belles toutes les deux mais franchement ça se fait tellement vite que le billet à 7€ me paraît vraiment exagéré.

– Balade en bateau

Si la balade en bateau est le “truc à touristes” par excellence, l’avons tout de même fait puisque nous adorons ça. Celle-ci avait en plus le mérite d’être à la fois intéressante et très drôle. C’est une visite guidée (anglais/ françaifs) de la ville sur l’eau et on apprend l’histoire de Bruges et de certains de ses monuments. Par rapport à celle de Gand (où je n’ai entendu que la moitié), celle-ci était vraiment top. Par contre je vous recommande d’y aller plutôt le matin. C’est une activité que les gens font généralement en fin de journée quand ils sont fatigués: résultat il y a d’immenses files d’attente en fin d’aprèm. Nous l’avons fait le dimanche vers 11h30/12h et il y avait beaucoup moins de monde.

Où manger?

Bruges (et la Belgique en général) est le paradis de ceux qui ont la dent sucrée: gaufres, chocolat, on se régale! Nous n’avons pas testé de restaurants, par contre le midi nous sommes allées à l’une des baraques à frites en face du beffroi et nous avons profité des tables installées sur la place pour manger tranquillement. Ce n’étaient pas les meilleures frites de la ville mais c’est toujours agréable de manger dehors au soleil et le prix restait relativement raisonnable. Nous avons aussi dégusté des gaufres enrobées de chocolat sur un bâtonnet à Go.fre Brugge. Vous pouvez choisir votre chocolat et votre topping, c’est sympa.

L’endroit que je vous recommande chaudement est “The Old Chocolate House”, près du centre, ce salon de chocolat (plus que de thé) vous propose une large gamme de chocolats chauds “classiques” (noir, lait ou blanc) ou “d’origine” (les saveurs varient en fonction de la provenance du chocolat). Pour ma part j’ai pris un chocolat d’origine Arriba (noisette et notes fruitées de framboise et bleuet) et c’était un délice!! Nous avons également chacune pris une gaufre, délicieuse également. C’est un coup de cœur, n’hésitez pas à y faire un tour.

Shopping

Pour tout ce qui est souvenirs, vous trouverez votre bonheur dans la Wollestraat (entre le beffroi et le Rozenhoedkaai). Il y a de tout: chocolat, cartes postales, tee-shirts, magnets, dentelle (une spécialité locale aussi), gaufres etc.
Je vous recommande la magasin de thé Het Brugs Theehuis – L’Art Du Thé, des thés de qualité pas très cher, un grand choix de tasses, théières et accessoires pour le thé. En plus ils parlent français. 

Pour le shopping type vêtements, chaussures, accessoires, objets déco etc. ce sera plutôt Steenstraat et les rues alentours. (Néanmoins la plupart des boutiques sont de grandes chaînes de magasins qu’on peut trouver à Lille, il faut s’aventurer dans les petites rues pour les magasins plus atypiques et originaux).


Bruges n’a pas volé sa réputation de belle ville, j’ai vraiment adoré m’y promener et j’y retournerai très certainement d’ici un ou deux ans (le temps qu’ils finissent les quelques travaux de restauration pour que tout soit ouvert à nouveau…). Si vous n’y êtes pas encore allés, profitez du beau temps actuel pour y faire un tour!

 

2 réflexions au sujet de “Escapade à Bruges”

Laisser un commentaire