Martine joue le jury culinaire avec Mange, Lille!

Vous n’avez pas pu manquer les affiches, poster et flyers qui indiquaient les dates du festival “Mange Lille!”. On m’a demandé plusieurs fois pourquoi je ne parlais pas de gastronomie sur le blog puisque ça fait partie de la culture et je répondais que si je commençais, je ne ferais plus que des articles sur ça. Mais là, je ne pouvais pas passer y aller et ne pas vous en parler!

mange-lille-2

Mange Lille c’est quoi, c’est qui, pourquoi? Comme ils l’expliquent eux-mêmes sur leur site internet:

MANGE, LILLE !, EST UN COLLECTIF DE CHEFS ET DE PASSIONNÉS DE GASTRONOMIE QUI VEUT MONTRER QU’À LILLE, ON MANGE. LA VOCATION DE L’ASSOCIATION EST DE PROMOUVOIR LA GASTRONOMIE À LILLE, D’AIDER LES CHEFS DU NORD À SE FAIRE CONNAÎTRE ET DE CRÉER UNE DYNAMIQUE AUTOUR DE LEUR CUISINE.

L’ASSOCIATION ORGANISE RÉGULIÈREMENT DES ÉVÉNEMENTS GRAND PUBLIC POUR VALORISER UN ÉTAT D’ESPRIT AUTANT QU’UNE CUISINE PROMETTEUSE.

Ce collectif est plutôt récent, il a surtout fait parler de lui l’année dernière quand ils ont organisé un grand pique-nique au parc JB Lebas (auquel vous avez peut-être participé?). En réalité sa création remonte à 2013. 3 ans, ce n’est pas vieux mais ils montent en puissance. En un an, on passe d’un pique-nique à une semaine d’événements.


Du 19 au 25 septembre c’est toute une série d’événements qui ont lieu à la Gare St Sauveur et dans Lille mais il ne s’agit pas uniquement de dégustation. Le festival Mange, Lille! c’est une kermesse flamande, du théâtre, des concerts, des conférences, un concours de cuisine live et plein d’autres événements autour de la nourriture.

Il y a deux événements que je regrette d’avoir loupés: BLMPT ZWIJN POP UP, la kermesse Flamande organisée par Florent Ladeyn et l’équipe du Bloempot (la semaine est passée à une allure folle et j’ai loupé le coche-on) et Deux chefs, Deux pianos, un dîner prestige en musique (J’adore la musique, j’adore la cuisine mais mon compte bancaire n’aurait pas aimé les 130€ la soirée).

Le Grand concours de Cuisine

Du coup je me rattrape ce WE. Aujourd’hui je me suis rendue à la Halle B de la gare St So pour voir le grand concours de cuisine. J’étais contente d’avoir l’occasion d’assister à un concours de cuisine “en vrai” et pour la finale de TopChef version Mange, Lille il y avait du beau monde dont Marc Meurin et Martine Aubry dans le jury (seule présence féminine dans ce jury). Parmi les candidats (de la catégorie professionnels) figuraient le second du restaurant Meert et le second du restaurant La Table de l’hôtel Clarance. Il y avait également 2 candidats dans la catégorie “amateurs” et 2 pour les ” apprenants”. L’info du jour: fut une époque, Martine Aubry voulait ouvrir son restaurant. Je ne l’avais pas vu venir celle-là (remarquez le geste sûr dans le touillage de casserole).

Le concours durait 2h et avait pour thème “un plat, une histoire”. Le but pour les candidats était de promouvoir une cuisine gastronomique contemporaine avec des produits de la région. On a donc eu le droit à de l’endive, du pigeon, le maquereau, une revisite des moules/frites etc.

Je ne suis pas restée 2h à les regarder (debout) je me suis aussi un peu promenée dans la Halle B puisqu’il y avait diverses animations, installations et stands. Une sorte de buvette/shop était postée à l’entrée, on y trouve aussi bien à boire (eau/bière) que des sacs ou des tabliers Mange, Lille! J’ai aperçu un stand Méo mais n’aimant pas le café je ne m’en suis pas tellement approchée.

Je me suis plus intéressée au stand du Furet du Nord et celui de Cassez la graine. Ils avaient installé un petit stand funky où il fallait pédaler pour activer le blender pour la préparation des smoothies. Bon par contre le hic c’est que l’installation ne fonctionnait plus très bien et du coup j’ai eu le droit à un verre de fruit… non mixés. C’est bien aussi la version brut après tout. J’ai bien aimé l’installation “Le dîner de Gulliver” (recyclé de Lille Fantastic?) qui te donne l’impression que les gens ont la taille de lilliputiens (il y a quelques années j’avais vu un équivalent à Dublin au musée des Leprechaun, ça m’a fait sourire). Après avoir (vainement) tenté de résister, j’ai finalement craqué pour le glacier qui proposait des glaces italiennes artisanales (et en plus il avait le parfum noisette: une tuerie!). J’ai aussi aperçu un stand Badoit où apparemment on peut prendre des photos.

Bref, entre stands, installation et concours c’était une après-midi plutôt sympathique, on a pas tous les jours l’occasion de voir des cuisiniers (pros et amateurs) travailler les produits en direct devant vous. Et au-delà du visuel, quelles odeurs, ça donnait l’eau à la bouche.


Le Festival n’est pas fini et demain, la gare St So sera The place to Be avec le grand marché sur l’esplanade: les chefs du collectif cuisinent en direct à partir de produits locaux et proposent des dégustations (3€50/dégust). Et le menu (que vous pouvez trouver ici) fait envie.
Bref, vous savez où manger demain maintenant.


Le Grand Marché

Et voilà, le festival Mange Lille! c’est déjà fini. Je reviens du Grand Marché et le moins qu’on puisse dire c’est que c’était un sacré succès! L’événement avait lieu de 12h à 17h, je suis arrivée vers 14h et l’Esplanade de la Gare St So était noire de monde, c’était même un peu difficile de circuler au début. Il y avait 2 parties: sur le côté gauche étaient installés les stands des producteurs locaux (fromages, charcuterie, légumes, pain) et sur le côté droit, la partie dégustation.

Les chefs du collectif avaient cuisiné des plats à partir de produits locaux et proposaient des dégustations payantes (3€50 le jeton de dégustation). Certains stands ont eu un tel succès qu’à 14h il n’y avait déjà plus rien (la faluche d’effiloché de bœuf à la bière, condiment échalote ou la volaille de Licques, estragon et champignons de la Gontière, fromage de chèvre d’Uxem notamment). J’ai commencé par un endroit où il n’y avait pas trop de monde: le stand de Florent Ladeyn (du Bloempot, resto que je dois encore tester!) et Eric Delerue. Ils avaient préparé un gaspacho ortie, persil et crème Hareng. C’était un pari parce qu’à la base je suis pas une grande fan du hareng et finalement ça passait très bien, j’irais même jusqu’à dire que c’était bon: frais et léger. Je n’ai pas de photo puisque j’avais faim, je l’ai attaqué directement. Mais bon imaginez un gobelet rempli d’un liquide vert épais avec un nuage blanc cassé dessus et grosso modo vous avez l’image (mais si, je vous assure, c’était bon, ne soyez pas sceptique!).

Après avoir attaqué les hostilités nous (un ami et moi) avons suivi notre nez. Les Chefs Meert dans leur caravane bien abrités avaient en leur possession des gaufres salées au fromage, la bloggeuse par l’odeur alléchée leur tint à peu près ce langage “2 s’il vous plaît”. Et comme dirait La Fontaine, “sans mentir”, c’était vachement bon! Après avoir mangé la gaufre vieux gris de Lille et salade des 1000 couleurs, on s’est dit qu’on allait prendre quelque chose d’un peu léger et on s’est tourné vers le welsh fumé (ben quoi? c’était en siphon, c’est léger). Nous avons fini en beauté par 2 desserts: Pavlova fraises et glace au yaourt fermier (très sucré mais super glace) et profiteroles chocolat au lait, coulis poire et poivre timut (qui pique pas). J’ai beaucoup aimé les profiteroles!

Bref, c’était jour de fête pour les gourmands et j’en ai bien profité. j’ai hâte de voir ce que le collectif Mange, Lille! proposera l’année prochaine (ou plus tôt qui sait?) mais avec déjà une telle progression en un an, ça va vite devenir l’événement incontournable de la rentrée (surtout si on ne nous rend pas la braderie!).