Réouverture des musées : les expos à aller voir

Et voilà, on a enfin une date de réouverture des musées et lieux culturels. Le mercredi 19 mai nous pourrons enfin pousser les portes de ces lieux pour découvrir les expositions en cours ou qui démarrent. On a quand même un sacré retard d’expos, il y en a donc un paquet à découvrir ! Je vous fais ici une petite liste, non exhaustive des expos à voir sur la métropole, dans le département et le Pas-de-Calais.

Sur la métropole lilloise

►Tripostal Colors, etc. (19 mai > 14 novembre 2021)

L’exposition Colors, etc., au Tripostal de Lille, invite à nous interroger  sur notre rapport à la couleur. Elle met tous nos sens en éveil et invite le visiteur à explorer, sentir, ressentir, entendre, la couleur à travers une série d’installations immersives. Peut-on ressentir une couleur, associer une odeur à une couleur, peut-on entendre une couleur… ? Vous trouverez les réponses à ces questions en visitant l’exposition Colors, etc. 
Plusieurs artistes et designers ont été invités à créer une installation  “in situ” mettant l’accent sur les différents aspects de la couleur ; lumière et couleur, son et couleur, psychisme et couleur…
> Source et infos pratiques

►Institut de la photographie & Église Sainte Marie-Madeleine Young colors (19 mai > 4 juillet 2021)

L’exposition Young Colors met en avant de jeunes créateurs récemment diplômés et issus de 11 établissements d’enseignement artistique de la Métropole Européenne de Lille et des villes de Gand, Courtrai et Tournai en Belgique. Cette exposition réunit 38 artistes autour du thème de la couleur et fait écho à l’exposition Colors, etc. présentée au Tripostal. L’idée est de donner un aperçu vivant de la très jeune création contemporaine, à travers la pluralité des regards et des perspectives qui la caractérise. Le projet a mobilisé les sections des beaux-arts, des arts appliqués, du design ou encore de l’architecture et de la mode. Les disciplines se croisent, se rencontrent et entrent en dialogue.
> Source et infos pratiques

►Institut de la photographie CHARLES DE GAULLE Sous l’œil des photographes (19 mai > 4 juillet 2021)

La vie du général de Gaulle a été abondamment illustrée par la photographie et la télévision. L’exposition propose une nouvelle lecture de ces images qui ont participé à la construction d’un personnage devenu icône.
La sélection se concentre sur la photographie de presse et ses interventions à la télévision révélant la mise en scène du pouvoir. Ces images continuent de façonner les souvenirs et elles définissent non pas une certaine idée de la France, mais une certaine idée de l’homme
> Sources et infos pratiques
> Profitez-en pour découvrir ou redécouvrir la Maison Natale Charles de Gaulle qui rouvre ses portes après d’importants travaux de restauration.

►Musée Hospice Comtesse KĀIWÙ, art et design en Chine (à partir du 19 mai)

En mai, l’exposition KĀIWÙ se propose de mettre en avant le design contemporain chinois. Elle montrera comment l’art séculaire de l’objet en Chine influe aujourd’hui sur la création contemporaine.
Au travers d’une sélection unique d’objets, Kai Wu donne à voir la manière dont graphistes, ébénistes, créateurs de bijoux, plasticiens et artisans réinterprètent le travail ancestral autour du bois, du verre, de la céramique, de la laque ou du bambou et comment objets et œuvres d’art se projettent aussi dans un monde futuriste en intégrant les techniques numériques.
> Source ici

Palais des beaux-arts de Lille Open Museum #7 François Boucq (16 juin > 8 novembre 2021)

Vous en avez maintenant l’habitude, c’est devenu une tradition, à chaque printemps le PBA invite une personnalité à venir poser son regard sur la collection permanente. Cette année, la 7ème édition de l’Open Museum est consacrée à l’auteur de bandes dessinées lillois François Boucq. Le dessinateur propose une visite du musée par le prisme de son univers d’images et de références, à travers sa passion pour les illusions, les effets de perspectives ainsi que les impressions sensorielles inspirées par une œuvre ou l’ambiance d’une galerie, en jouant, par-dessus tout, de la correspondance entre les arts et les époques. Son fil rouge ? Sortir du cadre !
> Source et infos pratiques

Musée d’histoire naturel de Lille Ni méchant Ni gentil ! (19 mai 2021 > 9 janvier 2022 )

Sentimental, en slip ou même végétarien, le loup de la littérature jeunesse est aujourd’hui bien souvent amical et sympathique. Pour autant, la peur du loup féroce et mangeur d’enfants perdure dans l’imaginaire enfantin, entretenue notamment par la transmission des contes anciens. L’exposition propose de confronter deux mondes : celui de l’imaginaire où le loup est un personnage (qui peut être méchant ou gentil) et celui de la nature où le loup est un animal (qui n’est Ni méchant Ni gentil). Elle amène le public à s’interroger sur le passage de l’un à l’autre et sur les concepts de gentillesse et de méchanceté appliqués aux animaux.
> exposition à destination des enfants de 3 à 7 ans
> Découvrez ce musée qui a fait peau neuve pendant le confinement.
>Découvrez-y le nouveau salon de thé du musée, le cabinet de curiosité par le Sweet Flamingo.
>Source et infos pratiques ici

►MUba, Tourcoing Figuration et abstraction. Une collection du 17e siècle à nos jours (19 mai > 16 août 2021)

Au sein d’un parcours chronologique – une fois n’est pas coutume au MUba ! –, de Rembrandt à Xavier Noiret-Thomé, de Camille Claudel à Eugène Leroy, la modernité artistique se révèle aux visiteurs sous toutes ses formes et ses couleurs autour de deux notions clefs :la figuration et l’abstraction. Loin d’opposer ces deux thèmes, l’exposition souligne la diversité des démarches artistiques, des figurations et des abstractions. L’exposition confère une place toute particulière à l’œuvre magistrale d’Eugène Leroy qui échappe à toutes catégories, figuration ou abstraction. Cette exposition rassemble des œuvres de Rembrandt, Goya, Corot, Matisse ou Picasso, des peintures, gravures, dessins et sculptures dont certains sont peu ou pas connus car rarement montrés. Une quinzaine d’œuvres a été restaurée pour l’occasion – Vinckenboons, Bodin, Saint Pierre, Barré, Bonnefoi, Bryen etc. afin de valoriser plus encore la richesse et la diversité de la collection tourquennoise, l’une des plus riches de la région des Hauts-de-France.
>Source et infos pratiques

Institut du monde Arabe, Tourcoing Mon ami n’est pas d’ici (19 mai > 22 août 2021)

Afrique subsaharienne et Afrique du Nord ne se tournent pas le dos. Au contraire, les circulations de populations entre les aires arabes et noires forment dans cette partie du monde des espaces d’échanges depuis la nuit des temps. Cette exposition qui réunit huit jeunes photographes issus de cette région, souhaite interroger la présence permanente ou en migration de populations issues d’Afrique subsaharienne au sein des pays de l’Afrique septentrionale. […] Il ne s’agit pas de reportages mais de regards subjectifs issus du cœur de la société. Sans tendre un miroir à la réalité contemporaine, l’exposition exprime des positions artistiques et les témoignages des migrants eux-mêmes.
> Entrée libre
> Source et infos pratiques ici

►La Condition Publique, Roubaix Matières Sensibles (19 mai > 25 juillet 2021)

Matières sensibles célèbre la diversité de l’art africain contemporain. Réunissant une quinzaine d’artistes issus de l’ensemble du continent, ces œuvres allient culture ancestrale et modernisme, passé et futur, pour mieux appréhender le temps présent. Ils sont Ghanéens, Sud-Africains, Ethiopiens… Leurs créations s’appuient sur la vidéo, la peinture, la sculpture ou le son, mais partagent une même ambition : dessiner le monde d’aujourd’hui.
> Source et infos pratiques

►LaM, Villeneuve d’Ascq Giorgio Griffa. Merveilles de l’inconnu (19 mai > 28 novembre 2021)

le LaM vous propose de (re)découvrir l’oeuvre de Giorgio Griffa, peintre du mystère considéré comme l’un des artistes les plus radicaux de la néo-avant-garde italienne, dont les œuvres sur papier ou toiles libres sont réduites à leurs composants fondamentaux : toile, touche et couleur.
> Source et infos pratiques

Nord

Musée Benoît Du Puydt, Bailleul Le Chant des Onde Des sirènes à Mélusine (19 mars > 19 septembre 2021)

En écho à la Sirène Mélusine bailleuloise qui surmonte le Beffroi depuis le XVIIe siècle, cette exposition prend la forme d’une rêverie poétique à travers un ensemble d’installations contemporaines présentées au cœur des salles du musée. En résonance à ces créations originales, le musée Benoît-De-Puydt réaménage ses collections afin de mettre en valeur ses œuvres et les prêts d’autres institutions, dans l’idée de conter l’histoire des sirènes depuis le mythe homérique de la femme-oiseau aux versions plus romantiques et symbolistes inspirées par un Gérard de Nerval ou André Breton.
> Source et infos pratiques

Musée Chartreuse de Douai CharlElie Couture – Rimbaud d’aujourd’hui (19 mai au 19 juillet 2021)

Pour célébrer le 150e anniversaire de la venue d’Arthur Rimbaud à Douai et des « Cahiers » qu’il y a laissés, le musée de la Chartreuse organise une exposition de quarante œuvres de CharlElie Couture consacrées au poète adolescent, toutes créées cette année.
> Source et infos pratiques

Musée Matisse, Cateau-Cambrésis Tout va bien Monsieur Matisse (11 juillet 2020 – 21 juin 2021)

Comment les artistes contemporains regardent les œuvres d’Henri Matisse ? Matisse reste-t-il toujours une source d’inspiration pour ses pairs ? L’exposition répond à ces questions. 8 artistes contemporains dialoguent au sein du musée entre intérieur et extérieur : 150 œuvres colorées, humoristiques et poétiques de Ben, Marco Del Re, Erró, du couple KRM, Patrick Montagnac et Rania Werda sont rassemblées dans cette exposition.
> Source et infos pratiques

Pas de Calais

Louvre-Lens Les tables du pouvoir (19 mai > 26 juillet 2021)

Le Louvre-Lens organise une grande exposition sur les arts de la table, qui mêle objets archéologiques, peintures, sculptures, vaisselle, pièces d’orfèvrerie et objets d’art prestigieux. Elle est l’occasion de mettre en lumière, de manière chronologique, l’histoire de conventions sociétales qui se sont cristallisées autour de comportements et de pratiques alimentaires, aux tables officielles puis privées.
> Source et infos pratiques

Cité de la dentelle et de la mode Voyage au cœur de la dentelle (à partir du 19 mai)

Cette année, la Cité de la dentelle et de la mode présente Voyage au cœur de la dentelle dans la dernière galerie de son parcours de visite, consacrée à l’actualité de la dentelle. Cette nouvelle installation, adaptation de l’exposition The Lace Review présentée à Shanghai, Paris et New York entre 2018 et 2020, célèbre l’un des plus beaux fleurons de l’industrie de la mode et du luxe français : la dentelle Leavers. Quatorze silhouettes féminines emblématiques des usages de la dentelle à travers l’histoire mettent en lumière un savoir-faire unique spécifique à la région Hauts-de-France
> Source et infos pratiques

Musée du Touquet-Paris-plage NIKI DE SAINT PHALLE : la liberté à tout prix (19 mai > 5 septembre 2021)

Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes les plus estimées du XXe siècle. Elle figure également parmi les plus inclassables. À travers cette exposition, le Musée du Touquet-Paris-Plage vous ouvre les portes de son imaginaire. Plus de 40 œuvres offrent un panorama de son univers coloré, libre et engagé.
> Source et infos pratiques

Attention pour la plupart de ces expos la réservation d’un créneau de visite est soit fortement conseillée, soit obligatoire. Et bien sûr le port du masque et la distanciation sociale s’appliquent toujours!

Laisser un commentaire