Toute l’élégance des années folles dans une expo

Vous avez certainement aperçu les affiches, placardées un peu partout, pour la nouvelle exposition de la piscine: Braïtou-Sala, l’élégance d’un monde en péril. Dès que j’ai vu ces affiches (avant même l’ouverture de l’expo) et le sous-titre attaché, je me suis dis qu’il fallait que j’y aille puisque il y avait de grandes chances pour que ça me plaise. Je ne connaissais pas du tout Braïtou-Sala, mais qu’importe, l’expo m’apprendrait justement l’histoire de cet artiste. Et en effet, c’est une belle découverte…

IMG_3818p

Comme d’habitude, je ne me suis pas renseignée avant, j’aime avoir la surprise de la découverte. Maintenant que j’ai visité cette expo, qui est donc Braïtou-Sala? Eh bien c’est un portraitiste (oui je sais l’affiche était un gros indice déjà…) d’origine turque qui quitte son pays natal très jeune pour la France. Je ne vous parle pas davantage de sa vie, autant qu’il vous reste des choses à apprendre si vous visitez l’expo (et puis, franchement, ce serait barbant).

Braïtou-Sala peint sa famille, des visages, compose des autoportraits mais c’est dans les portraits mondains qu’il se spécialise. Actrices, cantatrices et figures de la haute société française et américaine, c’est tout le gratin de cette époque qui sera immortalisé par son pinceau. (Finalement je recommence à vous parler de sa vie) Et quel coup de pinceau! Cet artiste a réussi à rendre ces portraits terriblement humains, d’abord grâce à son talent pour les regards et ensuite pour son attention aux détails et sa capacité à reproduire l’effet des étoffes.

Si vous vous intéressez un peu aux habits d’époque (au hasard, les années 20/30) vous apprécierez cette expo qui, dans la seconde partie (celle des portraits mondains), prend des allures de défilé de mode. On trouve quelques portraits d’hommes mais il sont bien moins nombreux que les représentations de femmes. Robes somptueuses, bijoux et même maquillage, on replonge dans cette époque grâce à ces tableaux de grande taille (voire  très grande), après tout il s’agissait d’impressionner…

Pour ce qui est de la disposition de salles, on est sur une exposition très classique autant dans la disposition (très carrée) que dans les thèmes (enfants, famille, atelier, visages, portraits mondains…). Quant aux œuvres, eh bien c’est un portraitiste donc forcément, on retrouve principalement des peintures. Néanmoins, un effort a été fait pour essayer de diversifier un peu. On retrouve donc des photos d’époque, des extraits de journaux et des citations tirées de lettres. Bon ça reste un chouya limité mais difficile de faire autrement je suppose.

Vous l’aurez compris, la partie “élégance” du sous-titre est tout de suite visible mais pourquoi “un monde en péril”? Si vous avez deux/trois notions d’histoire vous vous souviendrez qu’après les années folles arrive… la Seconde Guerre mondiale, or Braïtou-Sala était d’origine juive, comme une grande partie de sa famille. La dernière salle de l’exposition nous plonge dans cette période. On y trouve d’ailleurs une lettre poignante de  José Sala dit”Yoyo”, neveu du peintre. Il écrit depuis le camp de Drancy où il explique qu’il se porte bien et demande à ses parents de ne pas s’inquiéter pour lui. Il ne reviendra jamais, il sera exterminé à Auschwitz. (A gauche, Yoyo enfant, peint par Braïtou-Sala )


Bref, c’est une belle exposition. Je n’irais pas jusqu’à parler de coup de cœur parce que je la trouve vraiment (trop?) classique, il manque un jenesaisquoi d’innovation, d’originalité à mon goût. Mais je suis ravie d’avoir découvert cet artiste qui nous permet de nous replonger dans l’élégance de cette époque. A tous ceux qui aiment l’histoire de la mode, ne la manquez pas!
Vous avez jusqu’au 5 juin pour aller admirer ces tableaux.

Infos pratiques ici

0 réflexion au sujet de “Toute l’élégance des années folles dans une expo”

  1. J’adore les portraits que tu as pris en photo, je ne connaissais pas non plus cet artiste, mais étant passionnée d’histoire, découvrir un peu l’histoire de la mode à travers son oeuvre, c’est vraiment intéressant !

Laisser un commentaire