La Villa Cavrois, château moderne des années 30

J’ai (enfin!) eu l’occasion de visiter la villa Cavrois. Ce “château moderne des années 30“, classé  monument historique, a ouvert le 13 juin 2015. Elle avait exceptionnellement ouvert ses portes l’année précédente pour les journées du patrimoine mais les restaurations n’étant pas encore tout à fait terminées, l’intérieur ne fut visible que pendant ces deux jours. Les nombreux curieux, amateurs d’architecture, de patrimoine, d’art déco et autres durent patienter encore près d’un an pour découvrir les nombreuses pièces de la villa, son jardin et son miroir d’eau.

L’histoire du lieu

Mais avant de parler de mes impressions, revenons d’abord sur l’histoire de ce lieu incroyable:

En 1922-1923 Paul Cavrois fait l’acquisition d’un terrain à Croix, en périphérie de Roubaix. Il projette d’y construire une villa où loger sa famille, qui comprend sept enfants. Dans un premier temps, Paul Cavrois fait appel à Jacques Gréber, mais ce premier projet, que l’on connait par sept dessins, n’aboutit pas.

En 1929, Paul Cavrois confie la construction de sa villa à un architecte beaucoup plus novateur, Robert Mallet-Stevens. Lorsqu’il conçoit la villa, Mallet-Stevens ne se limite pas au tracé des volumes architecturaux : il dessine aussi tout le décor intérieur jusqu’au moindre élément mobilier.  

Mallet-Stevens a imaginé la villa Cavrois comme un véritable château moderne:
> Château, la demeure l’est par ses proportions imposantes (une façade de 60 m de long, 2800 m² de plancher) et par sa distribution en deux ailes symétriques, héritière de la tradition des résidences aristocratiques du XVIIe siècle.
>Moderne, la villa l’est par le dépouillement des volumes, l’absence d’ornement dans le décor, la multiplication des toits terrasses, l’équipement de pointe (chauffage central, téléphonie, heure électrique, ascenseur…) et le recours aux matériaux et aux techniques industriels (verre, métal, acier).

http://www.villa-cavrois.fr/Explorer/La-villa-Cavrois/L-histoire-de-la-villa-Cavrois#

C’est en effet son aspect moderne qui interpelle immédiatement lorsque l’on est face à cette villa pour la première fois, modernité qui tranche particulièrement avec les maisons traditionnelles en briques (rouges) du voisinage ou les villas dans le style anglo-normands qui était en vogue à l’époque.
Petite anecdote: si vous souhaitez comparer le style de Jacques Gréber à celui de Mallet-Stevens, il suffit d’aller voir le manoir au cœur du campus de l’EDHEC construit à peine quelques années plus tôt dans ce fameux style anglo-normand.

La visite

Alors que les maisons traditionnelles sont généralement en briques rouges, les murs de la villa Cavrois sont recouvertes de briques de parement jaunes, c’est déjà un premier contraste. Le deuxième est, bien sûr, les proportions de la villa et de son terrain. Depuis la terrasse au sommet de la demeure, les maisons alentours et leur terrains semblent bien petites en comparaison de ce château et les touristes qui arpentent les allées du jardin sont minuscules vu de si haut. Les formes très géométriques (rectangles, cylindres, triangles…) sont omniprésentes et lui donnent un caractère singulier.

Ces formes tout en lignes et en courbes se retrouvent également à l’intérieur de la villa. Les pièces ont été particulièrement bien restaurées mais toutes ne sont pas meublées. Les meubles de la villa ont été vendus aux enchères après le décès de Mme Cavrois en 1985, certains meubles ont été retrouvés mais, naturellement, pas l’intégralité puisqu’ils sont éparpillés aux quatre coins du globe. Peu à peu, certains de ces meubles sont retrouvés et rachetés pour revenir à leur place d’origine. Entre l’ouverture et maintenant, j’ai pu voir certaines pièces un peu remeublées comme le grand salon ou la salle à manger des adultes.
Dans les pièces vides, des photos donnent une idée de la disposition des meubles à l’époque.

Certaines pièces m’ont particulièrement impressionnée: le vestibule et le grand salon dont les portes fenêtres s’ouvrent le jardin, la chambre colorée des enfants, le boudoir des parents so cosy et leur salle de bain incroyablement grande et qui ferait rêver n’importe qui encore maintenant! La fonctionnalité et la modernité des pièces sont saisissantes : les enceintes dans chaque pièce pour écouter LA TSF, des éclairages indirects, de grandes salles de bain (avec douche, baignoire, pèse personne), un ascenseur et même des meubles fait sur mesure (les tiroir dans la chambre des parents ont été dessiné en fonction de la carrure de Paul Cavrois pour qu’il puisse poser ses chemises à plat!).

Au sous-sol, une vidéo présente les différentes étapes de la restauration et le travail des restaurateurs est impressionnant, la villa Cavrois était dans un état lamentable, abandonnée pendant plusieurs années, un arbre avait poussé dans la cage d’escalier, des graffitis endommageaient la plupart des surfaces et les sols étaient en piteux état. Difficile à croire pourtant quand on voit le résultat, la villa semble comme neuve, prête à accueillir une nouvelle famille nombreuse. Ce sont à présent les touristes et les groupes scolaires qui envahissent les lieux et qui lui redonnent vie.

Infos pratiques : ici!

Retrouvez mon article sur la visite insolite de nuit ici !

7 réflexions au sujet de “La Villa Cavrois, château moderne des années 30”

  1. Flo ton article est top! Tout comme ce blog d’ailleurs !
    Si je peux me permettre juste une petite remarque : la Villa Cavrois est classée Monument Historique, et elle est géré par le Centre des Monuments Nationaux.
    Bravo, j’ai hâte de lire la suite!

Laisser un commentaire