Une incroyable église entièrement peinte à Roubaix

Connaissez-vous l’église Saint-Joseph à Roubaix? Située à la frontière entre les quartiers de l’Alma et de l’Union, sa façade ne paye pas de mine. Une façade discrète, en briques rouges et qui pourtant abrite un véritable trésor. Je vous parle aujourd’hui du seul monument classé à l’inventaire des monuments historiques de Roubaix: l’église Saint-Joseph.

Son histoire

L’église n’est pas très ancienne, elle date de la grande période industrielle de la ville: le 19e siècle. D’ailleurs le terrain pour sa construction a été donné par une famille d’industriels. La première pierre est posée en 1876 et elle est consacrée en 1878. L’église est dédiée à Saint Joseph, saint patron des pères, des familles mais aussi des travailleurs (particulièrement les charpentiers). C’est tout à fait cohérent puisqu’on retrouve la figure du père (voire paternaliste) en cette grande famille aisée qui donne un terrain pour que soit érigée une église qui profitera à tous, notamment aux travailleurs.

Saint-Joseph est également le saint patron de la Belgique, hasard? Pas du tout! D’abord, environ 50% des habitants du quartier étaient Belges. Nous sommes tout proche de la frontière Belge et les entreprises modernes de textile ont attiré les frontaliers. Ensuite, l’architecte, le baron de Béthune, est originaire de Courtrai. Il a d’ailleurs aussi fait les plans du couvent des Clarisses situé quartier de l’Epeule à Roubaix. Le baron de Béthune était une figure majeure du courant néogothique en Belgique. C’est quoi ce courant architectural? Je vous en parle juste après!

Son style architectural

De l’extérieur, l’église ressemble à une grande maison. Elle se fond dans le décor: il n’y a pas de parvis, elle est faite de briques rouges comme les maisons autour. la seule chose qui la distingue réellement c’est son haut clocher. Quelques éléments en façade discrets annoncent le style néogothique.

Le style néogothique remet au goût du jour le style architectural du 13e siècle. Son grand chef de file est Violet Le Duc (le château de Pierrefonds ça vous parle? Petit aperçu ici). On fait revivre le style médiéval qui est en opposition totale avec le style classique en vogue à l’époque (qui pour le coup imitait le style antique! avec les colonnes les frontons etc.).

L’intérieur de l’église Saint-Joseph n’a pas été peint immédiatement. En fait, le bâtiment a beaucoup évolué au fur et à mesure des années et différents architectes se sont succédé. Les vitraux arrivent en 1880 et les peintures murales pas avant 1891. Ce qui est étonnant, c’est que cela ne se voit pas, il y a une vraie unité.

Ce qui est impressionnant c’est que l’intérieur de l’église est entièrement peint, c’est très rare de trouver un tel décor en France. Deux types de décors: figuratifs et abstraits. Les décors figuratifs avaient bien sûr une valeur éducative. Les décors abstraits reprennent des motifs de tissus qui étaient produits dans les usines de la ville.

L’église Saint-Joseph a réouvert ses portes l’an passé après 6 ans de restauration. Le travail est époustouflant. D’ailleurs, on peut voir une fresque qui n’a pas été restaurée, cela nous montre l’état de l’église avant ce travail titanesque de restauration.

Quelle différence entre monuments inscrits et classés ?

L’église est classée au titre des Monuments historiques depuis 1993. On entend souvent « tel bâtiment est classé à l’inventaire des monuments historiques » ou « tel bâtiment est inscrit » mais est-ce que vous savez quelle est la différence entre les deux? Eh bien ce n’est pas la même démarche pour monter un dossier, ni même le degré de protection ou encore le même montant de subventions.

Le niveau le plus important de protection est le classement qui permet de protéger les immeubles bâtis présentant un intérêt public de conservation. Les biens inscrits sont quant à eux des immeubles qui « présentent un intérêt d’histoire ou d’art suffisant pour en rendre désirable la préservation ». Autrement dit, les bâtiments classés sont bien plus protégés que les bâtiments inscrits. Ils bénéficient également de subventions supérieures de l’Etat pour leur rénovation.
Si vous souhaitez en savoir plus, tout est expliqué ici.

Informations pratiques

L’église est ouverte tous les samedis matins entre 9h30 et 12h.
Office tous les dimanches à 11h30.
Vous pouvez la visiter librement ou suivre une des visites guidées (8€ / 6€ réduit) organisées par l’office de tourisme de Roubaix. Infos ici

Laisser un commentaire