Lille 3000 – RENAISSANCE

Comme vous le savez certainement, la nouvelle édition du festival Lille 3000 a démarré en fanfare avec la parade le samedi 26 septembre. Cette année, plusieurs villes sont mises à l’honneur: Rio, Détroit, Eindhoven, Séoul et Phnom Penh. L’objectif est de mettre à l’honneur des villes qui ont su renaître après de profonds traumatismes.

101791500_o

Comme l’explique Martine Aubry:

Notre siècle est celui de la crise, une crise multiple et complexe: à la fois sociale, économique, environnementale, politique…Pourtant partout dans le monde, y compris au plus près de nous, des initiatives et des mouvements émergent. C’est pourquoi durant quatre mois d’une programmation intense, nous allons mettre en lumière ces petites et grandes renaissances comme autant de raisons d’espérer et de s’inspirer

Programme Renaissance, Lille 3000, Edito

joie_page_expoUn message très positif qui nous change des éternels discours fatalistes et franchement déprimants (à l’image de la réalité, certes, mais d’une partie seulement). Avec son titre “la joie de vivre”, l’exposition du Palais des Beaux-arts de Lille nous montre bien cette volonté d’afficher un message d’espoir, de gaieté!

C’est un tourbillon d’événements qui attend les habitants de la métropole: expositions, concerts, conférences, danse, cinéma, débats…Il y en a véritablement pour tous les goûts.

Comme pour chaque édition, des métamorphoses urbaines sont également exposées aux yeux des passants: totems brésiliens, sculptures gonflables, collage, caravane Meert, panocity ou installations, ces métamorphoses prennent plusieurs formes et donnent à la ville un côté loufoque très agréable!

On retrouve ces métamorphoses dans le centre: Rambla brésilienne rue Faidherbe, collage du fameux JR sur la façace de la Voix du Nord, nuages habités à la gare Lille Flandres, cochon mutant ailé au cœur d’Euralille et j’en passe. On peut également tomber sur une partie de ces métamorphoses à Wazemmes: totem brésilien, maisons recolorées, habitation suspendue…

Installations colorées et parfois kitsch, les métamorphoses urbaines sont surprenantes, elles intriguent, interpellent et donneront un peu de gaieté à la ville de Lille pour les mois d’hiver.

 

 

0 réflexion au sujet de “Lille 3000 – RENAISSANCE”

  1. J’aime bien le message positif de Martine Aubry. Il faut que tu me montres certaines de ces métamorphoses urbaines ! Le cochon ailé, j’adore, il est terriblement kitsch. J’aime particulièrement les fleurs !

Laisser un commentaire