Maison Folie Moulins – Expositions Eindhoven

Hier après-midi je suis allée pour la première fois à la maison folie de Moulins. Pour ceux qui ne connaissent pas les maisons folies, elles ont été créées à l’occasion de Lille 2004, capitale européenne de la culture. Deux existent à Lille, dans les quartiers de Moulins et de Wazemmes. On en trouve d’autres sur la métropole (à Lomme, Mons…) Structures d’un type nouveau, elles proposent un dialogue entre les artistes, les associations et les habitants de ces quartiers.

Lire la suite…Maison Folie Moulins – Expositions Eindhoven

Une maison Art Nouveau bien cachée !

IMG_0195pAu détour d’une promenade avec une amie, du parc Jean-Baptiste Lebas vers Wazemmes, nous nous sommes retrouvées devant la maison Coilliot, au 14 rue de Fleurus (quartier Saint-Michel). La réaction a été immédiate pour toutes les deux: arrêt instantané pour admirer cette petite pépite de l’art nouveau à Lille.

Au courant depuis quelque temps déjà de son existence, j’étais ravie de tomber dessus par hasard et m’étonnai de voir que C. ne semblait pas la connaître. Cet article est donc pour tous les Lillois (d’origine ou d’adoption) qui ne connaissent pas cette petite merveille.

Lire la suite…Une maison Art Nouveau bien cachée !

Exposition « Textifood » – Musée d’histoire naturelle

20151029_165402pDernièrement, je suis allée visiter l’exposition Textifood au Musée d’histoire naturelle de Lille. Il s’agit encore d’une exposition présentée dans le cadre de Lille 3000 mais elle n’avait pas été initialement prévue pour le Musée d’histoire naturelle. A l’origine, elle a été organisée pour le pavillon France de  l’exposition universelle de Milan 2015 dont le thème était « Nourrir la planète, énergie pour la vie » .

Lire la suite…Exposition « Textifood » – Musée d’histoire naturelle

Patrimoine – Ancien refuge de l’abbaye de Marchiennes

Alors que je rejoignais le centre de Lille en partant du parc Jean-Baptiste Lebas, je m’interrogeais sur un hôtel particulier qui semblait perdu au milieu des immenses barres d’immeubles du quartier de l’hôtel de ville. A l’abri des regards derrière un porche, ce petit hôtel particulier semble bien incongru au milieu de cette architecture moderne (pas franchement esthétique) et tout en hauteur. Seule une plaque « monument historique » nous renseigne sur son statut mais aucune autre information n’est visible: nom, fonction, histoire… rien.

DSC03142 (2)

Lire la suite…Patrimoine – Ancien refuge de l’abbaye de Marchiennes