Picasso mis à l’honneur à Tourcoing

Automne rime toujours avec retour des expositions après le calme de l’été (la période où les gens n’ont pas envie de s’enfermer dans un musée). Sous le ciel gris de dimanche dernier, je me suis rendue à l’exposition de Picasso illustrateur qui vient tout juste d’ouvrir ses portes au Muba de Tourcoing. Evidemment, puisque c’était le lendemain du vernissage, la foule était au rendez-vous pour la découverte de cette belle expo.

20191020_160559p

Je risque de faire hurler d’indignation pas mal de monde mais Picasso n’est clairement pas dans le top 10 de mes artistes préférés puisque la peinture cubiste ne me parle pas tellement. Je comprends l’intérêt, mais je ne suis pas sensible à sa dimension esthétique.

Cela étant dit, Picasso ne se résume pas uniquement à ses œuvres cubistes (loin de là) et c’est n’est d’ailleurs pas le sujet de cette exposition, d’où mon intérêt! Comme le nom de l’exposition l’indique, celle-ci se focalise sur son travail en tant qu’illustrateur, un aspect de lui même que l’on connait moins.

Alors, cette expo ça donne quoi?

Si je ne suis pas fan de ses peintures cubistes, je suis en revanche admirative de voir comment en quelques trais de crayons il fait naître un profil, un visage ou au contraire comme il peut détailler une illustration à tel point que l’on serait bien en peine de compter le nombre de coups de crayons. La variété des techniques et des supports qu’il utilise est bluffante: on retrouve de la gravure, du dessin, de la gravure sur bois, du textile, de la poterie, et j’en oublie probablement.

J’ai d’ailleurs découvert la technique de l’aquatinte au sucre (mélange de sucre et d’encre de chine ou gouache), il me semble que je n’avais encore jamais vu cette technique (ou alors c’était avant que je ne lise les cartels) et j’aime beaucoup, les œuvres réalisées avec cette technique faisaient partie de mes préférées.

L’exposition nous apprend également l’attrait qu’avait l’artiste pour la poésie, la littérature en général. J’étais surprise de découvrir le nombre d’ouvrages illustrés par Picasso: Alcool d’Apollinaire, les Métamorphoses d’Ovide, la tauromaquia… Bon, je ne suis pas franchement favorable à cette tradition de la tauromachie que l’on qualifie de sport mais les illustrations qu’a faites Picasso pour ce guide sont vraiment belles.

Je suis impressionnée par l’ampleur de cette exposition, je ne m’attendais pas à y passer autant de temps puisque sans aucune visite guidée et audio-guide nous avons passé 1h30 à déambuler dans cette expo et admirer le talent et la créativité incroyable de cet artiste. Histoire de vous en mettre plein la vue, je vais vous balancer quelques chiffres : 200 œuvres de Picasso de 1907 à 1968 sur 650m² d’exposition. Soyons honnête, ça en jette pas mal quand même!

Il y a tellement d’œuvres que je trouvais belles que j’ai eu du mal à faire une sélection des photos prises dimanche. Je la recommande vraiment. Quelle jolie réussite pour Tourcoing!

Elle est accessible à tous cette expo?

Ne pensez pas que ce soit une expo réservée aux spécialistes, aux historiens de l’art ou aux amateurs éclairés, les cartels sont clairs et très accessibles et, surtout, expliqués aux plus jeunes. D’habitude les plus jeunes ont le droit à leur propre cartel avec un langage simplifié, ici, ce n’est pas le cas. Non, les enfants ont le même cartels, par contre, on leur explique les mots un peu plus compliqués en dessous. J’ai trouvé ça super!

Il y a aussi un petit espace dessin où petits et grands peuvent donner libre cours à leur créativité.

Et la collection permanente? 

Cette expo a été pour moi l’occasion de découvrir (une partie) de la collection permanente du Muba puisque (honte à moi!) je n’en avais jamais poussé les portes! Eh bien j’ai beaucoup aimé le mélanges des genres et des époques, ce dialogue entre l’ancien et le plus récent. On retrouve d’ailleurs encore quelques Picasso dans la collection permanente et j’ai aussi repéré une statue de Camille Claudel. Il y a d’autres beaux noms (comme Le Sidaner) mais je ne vais pas vous faire toute la liste.

Et après la visite?

Une fois la visite terminé et votre tête pleine de nouvelle infos et vos yeux ravis, faites une petite pause au Mubacafé, l’espace est magnifique! On n’y va pas forcément pour la qualité du thé (bon c’est du Kusmi tea, il y a mieux mais il y a pire!) ou le choix de pâtisseries (muffins, tarte aux pommes…) mais le cadre est tellement beau que j’ai juste eu envie de m’y poser quelques instants pour déguster un thé gourmands. En plus les prix ne sont pas excessifs.

Il y a aussi un petit espace boutique pas mal.

Bon plan:

Amis tourquennois, vous le savez sûrement déjà mais ce n’est qu’1€ pour nous! Aucune excuse pour ne pas y aller!

D’autres tarifs réduits (ou gratuits!) sont dispos, n’hésitez pas à jeter un oeil ici pour voir si ça vous concerne.

1 réflexion au sujet de “Picasso mis à l’honneur à Tourcoing”

Laisser un commentaire